Afrique: Amicaux FIFA - La RDC face au Mali après la défaite devant la Tunisie

Battus au terme du premier match de la trêve Fifa par les Aigles de Carthage de la Tunisie, les Léopards affrontent les Aigles du Mali en deuxième match de ce stage à Tunis qui lancent la préparation des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

Les Léopards de la République démocratique du Congo (RDV) s'opposent, 11 juin, à Tunis aux Aigles du Mali en match amical de répétition Fifa. Cette deuxième rencontre des Fauves congolaises sous l'ère du nouveau sélectionneur, l'Argentin Hector Cuper, marquera la fin du stage de préparation des Léopards après la défaite de zéro but à un du 5 juin dernier au stade Radès, face aux Aigles de Carthage de la Tunisie. Le technicien argentin ancien sélectionneur des Pharaons d'Egypte va peut-être remanier un peu son onze de départ par rapport au premier match.

Face à la Tunisie, la RDC a débuté avec le gardien Siadi Baggio, et dans le champ, les latéraux Nsakala à gauche et Mukoko Amale à droite, Marcel Tisserand et Chris Mavinga dans l'axe. Le défenseur de Toronto FC à la Major League Soccer (MLS) américaine a retrouvé la sélection après pratiquement cinq ans, et curieusement placé dans la charnière centrale de la défense avec le capitaine Marcel Tisserand, lui qui a joué une ou deux fois sous le sélectionneur Florent Ibenge sur le flanc gauche. Au milieu de terrain, on a noté la première titularisation d'un certain Pelly Ruddock Mpanzu, récupérateur « box to box » de Luton Town en Championship (D2 anglaise), Mukoko Tonombe, Samuel Moutoussamy, Gael Kakuta et Chadrac Akolo, et devant, Cédric Bakambu. Clairement, la RDC a joué dans un dispositif tactique assez offensif de 4-2-3-1. Mais l'on a noté que quatre ou cinq joueurs jouaient pour la première fois ensemble, notamment le gardien Siadi, Mavinga, Pelly Ruddock Mpanzu, Mukoko Tonombe et Mukoko Amale.

Du côté tunisien, on signale surtout les débuts d'Hannibal Mejbri, la pépite de Manchester United, entré en deuxième période qui a causé des misères au milieu de terrain congolais, timoré et peu créatif. Les Léopards n'ont tiré aucune fois en deuxième période, incapables de se créer des occasions de but, et même dominés à souhait. C'est avant à la 45e minute que les Aigles de Carthage du sélectionneur Mondher Kebaier inscrivaient l'unique but de la partie par Naïm Sliti après avoir effacé Mukoko Tonombe et ajusté le gardien de but Baggio Siadi d'une frappe sèche de gauche à l'entrée de la surface de réparation.

Contre les Aigles du Mali récemment battus de peu par les Fennecs d'Algérie par zéro but grâce à un but de Riad Marhez, les Congolais devront faire preuve d'abnégation et de détermination. Le sélectionneur Hector Cuper a débuté son coaching de la RDC par une défaite. Face aux Maliens, il faudrait revoir les failles, faire un choix judicieux des joueurs qui respecteront les consignes tactiques. Signalons que ce stage dans la capitale tunisienne des Léopards lance la préparation pour les éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. La RDC partage son groupe avec la Tanzanie, le Bénin et Madagascar. Les Léopards ouvrent le bal en septembre face aux Taifa Stars de la Tanzanie.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X