Ile Maurice: Budget 2021-2022 - Le ministre des Finances souligne l'importance de la reprise des activités économiques

communiqué de presse

Le budget pour l'année financière 2021-2022 est en passe d'être finalisé et une dernière mise au point est en cours. Le gouvernement fait de son mieux pour assurer la reprise des activités économiques car il est primordial que le pays connaisse à nouveau une croissance économique positive et forte.

Le ministre des Finances, de la Planification et du Développement économiques, Dr Renganaden Padayachy, a fait cette déclaration, aujourd'hui, à l'issue d'une réunion avec le personnel technique de son ministère pour finaliser le budget 2021-2022. Le secrétaire financier, M. Dharam Dev Manraj, ainsi que deux adjoints au secrétaire financiers, M. Gerard Pascal Bussier et M. Visvanaden Soondram, étaient également présents.

Dr Padayachy a fait ressortir que la tradition veut que, pendant un mois entier, les officiers de son ministère préparent le budget, qui offre une visibilité pour l'année financière à venir. Il a rappelé que depuis mars 2020, le pays traverse des moments difficiles en raison de la pandémie de la COVID-19, qui a fortement impacté l'économie. Plusieurs pays à travers le monde, a-t-il ajouté, souffrent de cet impact économique négatif, qui a changé le mode de vie de la population.

En outre, le ministre a indiqué que l'activité économique est générée lorsque les êtres humains consomment et investissent, mais cependant, en raison de la pandémie, ces activités ne peuvent pas être menées de manière normale. A ce titre, a-t-il souligné, plusieurs mesures seront annoncées lors du discours budgétaire 2021-2022, qui concernent l'ensemble de la population, afin d'assurer la reprise des activités économiques. Selon lui, chaque mesure budgétaire proposée a été scrutée de manière à donner une indication de son impact sur l'économie et sur la vie des citoyens.

Pour sa part, M. Bussier s'est attardé sur le début de la préparation et de la planification du budget 2021-2022. Cet exercice, a-t-il affirmé, impliquait des analyses, des estimations par rapport aux indicateurs économiques, ainsi que des projections concernant les dépenses. De plus, des consultations budgétaires ont eu lieu avec toutes les parties prenantes des secteurs public et privé, tandis que les membres du public ont eu la possibilité de soumettre des propositions en ligne, a-t-il déclaré. M. Bussier a également félicité le personnel du ministère pour son dévouement et son travail assidu.

Quant à M. Soondram, il a fait ressortir qu'il y a trois équipes, regroupant plus de 100 personnes, qui sont impliquées dans la préparation du budget : la première analyse et traite tous les chiffres ; la seconde élabore le discours budgétaire ; et la troisième équipe s'occupe de tous les aspects juridiques. Les trois équipes, a-t-il fait remarquer, doivent travailler en étroite collaboration afin de s'assurer que le budget couvre tous les aspects socio-économiques. Il a également expliqué comment toutes les mesures proposées sont analysées par des techniciens, qui font ensuite des recommandations pour le budget.

A La Une: Ile Maurice

Plus de: Government of Mauritius

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X