Madagascar: Analamahitsy - Des mesures disciplinaires contre un policier

L'assainissement se poursuit au sein de la police nationale. Une mesure a été immédiatement prise contre un policier auteur de destruction de biens d'autrui à Analamahitsy, mardi. Il comparaîtra devant les enquêteurs de l'inspection générale de la police nationale (IGPN).

Le mis en cause a cassé la vitrine d'une famille commerçante, bien que les circonstances n'aient pas été déterminées. Sitôt mis au fait de la situation, des éléments du huitième arrondissement se sont rendus sur les lieux. L'affaire a été réglée à l'amiable. La police a dédommagé la victime.

« La police est là pour protéger la population et ses biens. Au cas où un de ses membres s'écarte des règles et principes régissant ses fonctions, des sanctions l'attendent », communique la police nationale qui dit être toujours prête à se serrer les coudes avec la population.

Au moins six policiers dont un gradé ont fait l'objet d'une enquête administrative menée par l'IGPN depuis l'année dernière. Certains ont été envoyés en prison, d'autres radiés.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X