Algérie: Lancement du projet du premier salon virtuel des produits de la femme rurale et au foyer

Alger — Une rencontre a été organisée, mercredi, au siège du ministère des Affaires étrangères pour annoncer le lancement du projet du premier Salon virtuel des produits de la femme rurale et au foyer bénéficiaire du microcrédit et ce dans le cadre de la mise en oeuvre du programme intersectoriel visant à soutenir les efforts de la femme productrice.

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou a supervisé cette rencontre, en compagnie du ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum et du ministre de la numérisation et des statistiques, Hocine Cherhabil et de représentants d'instances onusiennes.

Ce projet se veut une exposition virtuelle comportant divers espaces réservés aux exposants, dont, entre autres, ceux destinés à l'exposition des produits de l'art décoratif, du cuivre, des bijoux et plusieurs autres domaines, permettant ainsi au visiteur de s'enquérir de divers produits via les photos et les vidéos.

Il vise en outre à "encourager" les femmes bénéficiaires du microcrédit dans le cadre de l'Agence nationale de gestion du microcrédit (ANGEM), notamment les femmes rurales, afin d'exhiber leurs créations au public via "un espace électronique simulant une véritable exposition".

Mme Krikou a affirmé que cette rencontre "vient pour évaluer l'état de la concrétisation effective du programme intersectoriel pour soutenir la contribution de la femme au foyer, notamment rurale, dans la production nationale, en exécution des instructions du président de la République".

De son côté, M. Boukadoum a affirmé que ce salon virtuel intervient "dans le cadre de la concrétisation du programme national sectoriel d'appui à la femme dans l'économie nationale conformément aux instructions du président de la République", estimant que cette manifestation constitue "une nouvelle occasion pour faire connaître les capacités économiques et de production de la femme rurale et de la femme au foyer en œuvrant à leur promotion en vue de faire face aux différents obstacles susceptibles de faire réduire les chances d'accès de ces produits aux marchés nationaux et internationaux".

"Nous mettons en avant notre soutien et notre appui à ces initiatives, notamment la relance de la diplomatie économique de notre pays", a soutenu le ministre, soulignant la position de son département ministériel et des autres secteurs concernés pour la mise en œuvre de ce programme en œuvrant à la réalisation des objectifs du développement durable (ODD), notamment le volet relatif à l'autonomisation économique des femmes".

M.Boukadoum a saisi cette opportunité pour réitérer son souci d'oeuvrer au "renforcement de la coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) dans le souci de réaliser les objectifs du programme national sectoriel pour l'appui et l'intégration de la femme à l'économie nationale et la concrétisation des agendas du développement durable à l'horizon 2030".

"Parmi les axes suscitant un intérêt particulier dans le processus de mutation numérique national, figure l'axe relatif au développement et la promotion de l'économie numérique", a poursuivi le ministre.

Il convient de noter qu'un exposé a été présenté en marge de cette rencontre portant sur les efforts consentis en matière d'appui à la femme rurale et la femme au foyer pour leur garantir une autonomisation économique.

A La Une: Algérie

Plus de: Algerie Presse Service

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X