Afrique: Retour de la poliomyélite au Sénégal avec une nouvelle souche - Vers des journées de rattrapage dans tout le pays

Déclaré officiellement éradiquée du continent africain, le 25 août 2020, par l'OMS, la poliomyélite a pourtant refait surfait au Sénégal. Elle a installé ses tentacules avec une nouvelle souche du virus trouvée dans les eaux usées de Cambèrène. Pis, 12 cas sont enregistrés dans plusieurs régions au cours de cette année. Une situation qui a amené le ministère de la santé et de l'action sociale à travers le programme de vaccination a initié des journées de rattrapage de la vaccination contre la polio du 17 au 19 juin sur l'étendue du territoire à l'exception de la région de Diourbel afin de lutter contre la maladie qui handicape des membres inférieurs de l'enfant.

Pour la première fois, le Sénégal vient d'enregistrer une nouvelle souche de poliomyélite différente de celle qui circulait dans le pays. Présente dans la sous-région à l'exception du Cap-Vert et de la Mauritanie, depuis plus de cinq ans, cette dérivée de la poliomyélite sauvage a déjà fait 12 victimes réparties dans plusieurs régions du Sénégal. Toutefois, celle de Diourbel est restée la plus touchée avec six cas dont cinq à Touba. Les autorités du ministère de la santé et de l'action sociale qui ont fait face à la presse hier, mercredi 9 juin ont renseigné : « la circulation du virus est notée dans le pays au cours de l'année en cours. »

Pour docteur Ousseynou Badiane coordonnateur du programme de vaccination : « c'est à travers les prélèvements qui se font dans les stations d'épuration des eaux usées de Cambèrène dans la surveillance épidémiologique qu'on a découvert la présence du virus de la polio. Et nos investigations nous ont permis d'enregistrer des cas dans plusieurs régions du pays dont Diourbel avec les localités de Touba et Bambey, Thiès avec Tivaouane, Dakar avec Mbao et enfin Sokone».

Et de poursuivre : «le retour de la polio résulte des conséquences de la pandémie du coronavirus qui a amené beaucoup de parents à déserter les établissements sanitaires pour les séances de vaccination».

Face à cette situation, le ministère de la santé et de l'action sociale qui avait posé les premiers jalons en organisant des séances de vaccination dans la région la plus touchée à savoir Diourbel, va passer à partir du 17 juin à l'échelle supérieur. A cet effet, tous les enfants de 3 mois et demi qui ne s'étaient pas vacciner de polio, seront enrôlés au cours de cette campagne. «Ce sont des journées de rattrapage qui seront organisées sur toute l'étendue du pays exempté la région de Diourbel jusqu'au 19 juin».

Concernant la forme vaccinale, les autorités sanitaires ont renseigné qu'elle se fera avec le vaccin injectable. «C'est la polio inactivée avec le vaccin injectable maintenant si on n'obtient pas le résultat attendu, on passe par la voie orale avec plusieurs prises jusqu'à ce que la maladie soit éradiquée», a laissé entendre Dr Badiane.

Pour rappel, depuis sept ans, le Sénégal n'a pas enregistré de cas de polio qui reste une maladie très contagieuse provoquée par le virus de la poliomyélite. Elle envahit le système nerveux et peut entraîner une paralysie voire la mort en quelques heures. Elle touche généralement les enfants et provoque chez eux des handicaps dont le plus visible reste la paralysie des membres inférieurs. Sans traitement, le vaccin demeure la seule alternative pour se prévenir de ladite maladie.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X