Algérie: Lutte contre le SIDA dans le monde - Des "mesures d'urgence transformatrices" arrêtées

Alger — Les Etats membres des Nations-Unies viennent d'adopter une Déclaration politique dans laquelle ils s'engagent à " mettre fin aux inégalités et agir pour vaincre le VIH Sida" d'ici à l'horizon 2030 et ce, à travers des "mesures d'urgence transformatrices" visant à réduire le nombre des infections et de décès dus au virus dans le monde, indique un communiqué d'ONU-Sida Algérie.

Réunis du 8 au 10 juin courant, à l'occasion de la 75éme session de l'Assemblée générale des Nations-Unis, les Chefs d'Etat et de Gouvernement ainsi que les représentants d'Etats et de Gouvernements ont, ainsi, convenu de "mettre le monde sur la voie de l'élimination du Sida en tant que menace pour la santé publique, d'ici 2030" et ce, à travers "des mesures d'urgence transformatrices", lit-on dans ladite Déclaration.

Il s'agit, plus concrètement, d'"œuvrer au plus vite à la mise au point d'un vaccin contre le VIH et d'un traitement permettant d'en guérir, sachant que la réalisation de ces engagements permettra de réduire le nombre annuel de nouvelles infections par le VIH à moins de 370.000 et celui de décès à moins de 250.000 d'ici à 2025.

Pour ce faire, il a été décidé de "mettre fin aux inégalités sociales, économiques, raciales et aux inégalités entre les genres, aux lois, politiques et pratiques restrictives et discriminatoires, à la stigmatisation et aux formes multiples et croisées de discrimination, notamment celles fondées sur la séropositivité, ainsi qu'aux violations des droits humains qui perpétuent l'épidémie mondiale de sida".

Les Etats réunis lors de cette session se sont, en outre, dits "déterminés à jouer un rôle de premier plan et à collaborer dans le cadre de la coopération internationale, d'un multilatéralisme revigoré et d'une forte participation communautaire, afin d'intensifier de toute urgence les actions collective nationale, régionale et mondiale pour mettre en place un programme complet de prévention, de traitement, de soin et de soutien".

Un engagement a également a été pris pour "reconstruire en mieux, de manière plus équitable et plus inclusive, dans le contexte du relèvement de la pandémie de la Covid-19 et de son incidence sur l'épidémie mondiale de sida, ainsi qu'à renforcer la résilience face aux futures pandémies et aux autres défis mondiaux en matière de santé et de développement". Ceci en sus de "continuer à tirer parti des investissements et de l'expérience acquise dans la riposte au VIH pour améliorer davantage la santé publique et renforcer les systèmes de santé".

Déplorant que plus de 75 millions de personnes aient été infectées par le VIH et que plus de 32 millions de personnes soient décédées de maladies liées au sida depuis le début de l'épidémie mondiale, les Etats et Gouvernements ont exprimé leurs "grave préoccupation et regret quant au fait que la communauté internationale n'ait pas atteint les objectifs fixés pour 2020 dans la Déclaration politique sur le VIH et le sida de 2016".

Ceci, en dépit de la disponibilité "des connaissances et des outils" permettant de prévenir toute nouvelle infection et d'empêcher tout décès", relèvent-ils, tout en soulignant, par ailleurs, leur volonté d'"accélérer les progrès" vers la réalisation des Objectifs de Développement Durable (ODD), en particulier l'objectif 3, relatif à la bonne santé et au bien-être.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X