Afrique: Finance - La Banque mondiale va reprendre le travail en présentiel à son siège de DC

communiqué de presse

La Banque mondiale veut augmenter le nombre de ses employés physiquement présents à Washington DC, alors que les cas de Covid-19 diminuent. L'objectif est d'atteindre 50 % de capacité d'ici début septembre, selon une note interne obtenue.

Après plus d'un an de travail à distance, le retour progressif au bureau est étroitement surveillé et dépendra de l'amélioration continue de la situation sanitaire globale, selon la note. La Banque mondiale (BM) vise à avoir environ 10% des employés basés à Washington, d'ici le 14 juin. En temps normal, environ la moitié des 12 000 employés de la Banque travaillent au siège. Sa situation est inégale dans le monde. Certains de ses sites sont encore entièrement fermés, en particulier dans les endroits dévastés par la pandémie (Covid-19). Ce serait le cas en Amérique latine et en Inde. Les employés des autres bureaux, les Nations unies à Vienne (Autriche), Genève (Suisse) et New York (Etats-Unis) ont retrouvé leur bureau, après fermetures.

L'importance du retour des employés

Alors que la BM cherche à atténuer les inégalités induites par cette maladie dans le monde, grâce à son financement, nombre de ses employés basés aux États-Unis pourraient travailler en présentiel, tandis que ceux d'ailleurs sont encore éloignés. Cette décision intervient après que le Fonds monétaire international (FMI) a également un retour progressif au travail en personne. La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a indiqué en avril que les prochaines réunions annuelles de la BM et du FMI se tiendront probablement en personne, même si elles pourraient être plus restreintes que d'habitude.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X