Congo-Brazzaville: Echanges - Brazzaville et Kinshasa vont relancer leur coopération

Le gouverneur de la ville de Kinshasa en République démocratique du Congo (RDC), Gentiny Ngobila Mbaka, a annoncé le 9 juin à Brazzaville la relance de la coopération entre les deux capitales les plus rapprochées au monde.

S'exprimant à l'issue d'un entretien avec le président Denis Sassou N'Guesso, il a expliqué que les relations entre les deux villes ont connu une période d'hibernation consécutive à la pandémie du coronavirus.

Gentiny Ngobila Mbaka a pris part à la 22e session ordinaire de l'assemblée générale de la Commission spéciale de coopération entre Kinshasa et Brazzaville (Cospeco) dont il assure la présidence en exercice.

« Nous avons fait au président de la République le rapport de nos activités. La Cospeco est restée en hibernation depuis deux ans à cause de la Covid-19. Il y a deux mois, nous avons repris des échanges avec mon collègue et frère le maire de Brazzaville Dieudonné Bantsimba. Nous avons décidé de relancer les activités de la Cospeco », a déclaré le gouverneur de Kinshasa.

Les travaux de la 22e session ordinaire de la Cospeco ont porté sur les questions liées à la santé, à la culture et à la sécurité transfrontalière entre les deux capitales.

En ce qui concerne le volet sanitaire, Gentiny Ngobila Mbaka a signifié que « nous savons ce que nous devons faire en rentrant à Kinshasa. Nous allons mettre les bouchées doubles, sensibiliser davantage nos concitoyens à faire attention à cette pandémie qui ne cesse de décimer des populations de nos deux pays ».

Dans le domaine culturel, il a rappelé que les présidents Denis Sassou N'Guesso et Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo œuvrent pour l'inscription de la Rumba congolaise sur la liste du patrimoine immatériel de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (Unesco).

Les deux villes projettent de renforcer leur coopération dans la lutte contre le banditisme et l'insécurité transfrontalière. Elles entendent également revoir les conditions de la relance du trafic fluvial commercial, interrompu entre les deux capitales depuis quelques années.

Selon le maire de Brazzaville, Dieudonné Bantsimba, il sera question de mieux organiser les conditions d'exploitation du Pool Malebo, d'améliorer les modalités d'embarquement et de débarquement afin de fluidifier et de vivier les échanges commerciaux entre les deux villes.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X