Afrique de l'Ouest: Chaque pays est un cas particulier

10 Juin 2021

Le président du CIP-UEMOA, Noël Toe Goakun Rossan, s'est entretenu jeudi à Lomé avec Chantal Yawa Tsègan, la présidente de l'Assemblée nationale.

Deux sujets, à l'ordre du jour, la réouverture des frontières terrestres des 8 pays membres et l'harmonisation du prix des tests PCR.

Depuis plus d'un an, en raison de la pandémie, les frontières terrestres sont fermées, à l'exception du trafic commercial.

La question est délicate. Le niveau d'infection varie d'un pays à l'autre et le taux de vaccination n'est pas le même.

S'agissant des PCR, l'UEMOA milite pour un prix unique dans les pays de l'Union.

Le Togo facture toujours la prestation 40.000 Fcfa; l'UEMOA recommande un prix unique de 25.000 F.

Lomé ne semble pas prêt à baisser les tarifs et avance un argument de poids. Le Togo est le seul pays de la région à prendre en charge la quarantaine des personnes infectées et le traitement éventuel.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X