Seychelles: La compagnie aérienne saoudienne desservira les Seychelles trois fois par semaine à partir de juillet

La compagnie aérienne saoudienne Flynas proposera des vols vers les Seychelles trois fois par semaine à partir du 1er juillet, ce qui équivaut à une nouvelle expansion de la connectivité aérienne de la nation insulaire vers les marchés touristiques, a déclaré jeudi un haut responsable du gouvernement.

Le ministre des Affaires étrangères et du Tourisme des Seychelles, Sylvestre Radegonde, a déclaré aux journalistes que « cela représente une grande opportunité pour les Seychelles car nous pouvons désormais exploiter ce marché. Il offrira aux visiteurs saoudiens ainsi qu'à la communauté d'expatriés la possibilité de se rendre directement aux Seychelles. »

Flynas desservira les Seychelles depuis Djeddah, avec des liaisons rapides vers ou depuis Riyad et Dammam. Opérant les mardis, jeudis et samedis, le vol de cinq heures et 40 minutes sera effectué par un avion A320 Neo d'une capacité de 174 sièges.

Le directeur général de la Seychelles Tourism Board (STB), Sherin Francis, a déclaré : « Nous prévoyons que cette nouvelle route améliorera considérablement la visibilité de notre destination en Arabie saoudite et dans les régions voisines... Nous pensons que cela contribuera à renforcer la confiance des voyageurs vers les îles seychelloises. Ne pas avoir à se connecter via d'autres pays rend également la tâche plus facile et plus pratique. »

De son côté, Ahmed Fathallah, représentant de la STB au Moyen-Orient, a déclaré que « depuis un certain temps déjà, le manque de vols directs est un facteur déterminant pour les voyageurs du Royaume qui souhaitent faire l'expérience des Seychelles. Ces vols sans escale aideront non seulement les voyageurs, mais aussi nos partenaires commerciaux de l'industrie du voyage, car cela leur permettra de diriger facilement leurs précieux clients vers les îles ensoleillées des Seychelles. »

Pendant ce temps, les Seychelles, un archipel de l'océan Indien occidental et l'Arabie saoudite cherchent à améliorer les échanges entre les deux pays et à engager le secteur privé dans des projets qui se refléteront dans le développement positif de la nation insulaire.

Ahmed Kattan a effectué une visite officielle au président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, à State House. (Seychelles Nation) Photo License: CC-BY

La déclaration a été faite par le ministre d'État aux Affaires des pays africains d'Arabie saoudite, Ahmed Kattan, à la suite d'une visite officielle au président des Seychelles, Wavel Ramkalawan, à State House.

« Je réaffirme à son excellence le président des Seychelles l'intérêt sincère du Royaume à renforcer les relations importantes entre nos deux pays, reconnaissant l'unité de nos positions sur les questions qui comptent pour nos deux pays. J'ai également le plaisir de représenter les initiatives du prince héritier, son altesse royale - Saudi Green Initiative et Middle-East Initiative - visant à répondre au changement climatique et à protéger l'environnement », a déclaré M. Kattan.

Il a également affirmé le soutien de son pays au développement de l'Afrique et annoncé que le pays mettrait à disposition une somme de 1 milliard de dollars, via le Fonds saoudien pour le développement en Afrique, cette année.

M. Radegonde a déclaré que ce fonds sera disponible pour tous les pays africains pour différents projets, en particulier le secteur privé.

« Nous devrons travailler sur les différents projets ou activités que nous leur présenterons pour être évalués. Ce n'est pas de l'argent qui est donné, ils sont prêtés ou impliqueront les deux parties. Il peut y avoir des projets liés à la pêche, au tourisme ou à l'agriculture, tout ce qui nous intéresse », a déclaré M. Radegonde.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X