Algérie: Djerad préside un conseil interministériel consacré à la relance de l'industrie cinématographique

Alger — Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a présidé, jeudi à Alger un conseil interministériel consacré à l'examen du dossier relatif à la relance de l'industrie cinématographique, et annonce une série de dispositions pour redynamiser ce secteur, indique un communiqué des services du Premier ministre.

Ce conseil qui s'est tenu dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations et des engagements du Président de la République pour le développement de l'industrie cinématographique et culturelle, a permis d'identifier les problèmes rencontrés dans ce domaine et de dégager un plan d'action à même d'asseoir une véritable industrie cinématographique et de créer une dynamique économique autour de cette activité.

Il a également décidé d'élaborer, dans les plus brefs délais, un projet de décret exécutif "permettant le transfert des salles de cinéma, gérées actuellement par les collectivités locales, vers le ministère de la Culture et des Arts".

Une opération "d'évaluation des coûts de réhabilitation pour les salles de cinéma qui sont dans un état de détérioration" et de "recensement des espaces pouvant servir d'assiette pour la réalisation de studios de cinéma" sont également à l'ordre du jour.

Dans le volet de la formation, le Premier ministre a donné instruction pour "élargir l'offre de formation professionnelle dans les métiers du cinéma en augmentant les spécialités et en modernisant les équipements pédagogiques nécessaires", précise le communiqué.

Il a, par ailleurs demandé une évaluation de "l'efficacité des dispositifs financiers de soutien direct et indirect à l'industrie cinématographique en vue de les adapter aux besoins de la nouvelle stratégie dans ce domaine et d'encourager la participation du secteur privé dans la chaine des valeurs de l'industrie cinématographique, la production, la distribution et l'exploitation", conclut le communiqué.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 100 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X