Afrique du Sud: Boris Johnson invite Cyril Ramaphosa au sommet du G7 au Royaume-Uni

Le Premier ministre britannique a invité Cyril Ramaphosa. Le président sud-africain « a joué un rôle majeur à l'échelle internationale pour lutter contre le Covid-19 », précise le carton d'invitation. Déjà présent lors du G7 de Biarritz en France en 2019, le président Ramaphosa revient à la table des grands avec une ambition : convaincre ses partenaires qu'il faut lever les brevets sur la propriété intellectuelle pour augmenter la production vaccinale dans les pays pauvres.

Cette invitation, c'est « une reconnaissance », estime Cyril Ramaphosa. Pour le rôle joué par l'Afrique du Sud dans la lutte contre la pandémie. Fort de ce statut de leader, le président sud-africain espère progresser sur la question délicate des brevets intellectuels qu'il souhaite lever temporairement. Un sujet dont il se fait l'avocat depuis huit mois aux côtés de l'Inde, aussi invité du G7.

Cyril Ramaphosa retrouvera également Emmanuel Macron dont il avait reçu la visite il y a deux semaines. À Pretoria, le président français s'était engagé à évoquer la question des brevets lors de ce sommet.

Cyril Ramaphosa dit aussi vouloir profiter de ce rassemblement pour prouver que l'Afrique du Sud émerge de la dévastation provoquée par la pandémie. Or, le pays est au bord d'une troisième vague épidémique avec 8 000 contaminations par jour et une campagne vaccinale qui ne décolle pas.

Sur ce sujet la France, mais aussi le pays hôte, le Royaume-Uni ne sont pas dupes. L'Afrique du Sud figure toujours sur la liste rouge des pays qu'il faut éviter de visiter.

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X