Afrique: Achats et fabrication de vaccins - 715 milliards de Francs CFA pour soutenir l'Afrique

10 Juin 2021

La Fondation Mastercard va mettre 715 milliards de francs Cfa à la disposition du Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (Cdc-Afrique). L'enveloppe servira à l'achat des vaccins et à la mise en place des industries pharmaceutiques.

Le Centre Africain de contrôle et de prévention des maladies (Cdc Afrique) peut compter sur la Fondation Mastercard afin de protéger davantage les communautés des pays d'Afrique. Au cours d'un webinaire organisé le 8 juin 2021, cette Fondation a annoncé qu'elle mettra à la disposition du Cdc-Afrique, une enveloppe de 1, 3 milliard de dollars, environ 715 milliards de francs Cfa, dans les trois prochaines années, pour exécuter des projets comme l'Initiative « Sauver des vies et des communautés » dont l'objectif est d'acquérir des vaccins pour au moins 50 millions de personnes et aussi pour soutenir la construction d'une industrie de fabrication de vaccins. « Il est urgent de garantir un accès et une distribution équitables des vaccins en Afrique. Cette initiative vise à considérer toutes les vies et à accélérer la reprise économique du continent », a déclaré Reeta Roy, présidente et directrice générale de la Fondation Mastercard.

L'orientation de cet appui dans le domaine de la santé cadre avec les priorités de l'Union africaine. Cette institution se fixe comme objectif de vacciner au moins 60 % de sa population, soit environ 750 millions de personnes d'ici à la fin 2020. « Garantir l'accès aux vaccins et renforcer la capacité de l'Afrique à fabriquer ses propres doses n'est pas seulement bon pour le continent, c'est aussi la seule voie durable pour sortir de la pandémie et s'engager dans un avenir sûr sur le plan sanitaire », a affirmé le docteur John Nkengasong, directeur de Cdc Afrique. Pour ce dernier, le partenariat avec la Fondation Mastercard est une étape audacieuse vers l'établissement d'un nouvel ordre de santé publique pour l'Afrique.

Il était question au cours de ce webinaire du retard observé dans la vaccination en Afrique. En vérité , le nombre de vaccins disponibles en Afrique ne représente qu'une petite partie de l'offre mondiale et les coûts financiers liés à l'achat, la livraison et l'administration des vaccins restent importants. C'est pour cette raison que le Cdc-Afrique invite les gouvernements et les bailleurs de fonds internationaux, le secteur privé et d'autres acteurs à jouer leur jeu afin de couvrir les besoins en vaccination. Faudrait-il le rappeler, c'est grâce au soutien de cette Fondation que le Partenariat pour l'accélération du dépistage de le Covid-19 (Pact) du Cdc-Afrique a déployé près de deux millions de tests Covid-19 et formé plus de 12 000 travailleurs de la santé et « intervenants rapides » à travers l'Afrique.

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X