Congo-Kinshasa: Rapatriement des reliques de Lumumba - Eve Bazaïba planche sur l'assainissement de Kinshasa et des autres grandes villes du pays

La vice-Première ministre, ministre de l'Environnement et Développement durable a initié une séance de travail avec son collègue chargé de l'Intérieur, Sécurité, dDcentralisation et Affaires coutumières, Danile Aselo, pour les préparatifs de ce programme lié à cette double fête que le Congo prépare du 30 juin.

Dans le cadre de rapatriement des reliques du Premier premier, ministre congolais et héro national, Patrice Emery Lumumba, prévu pour le 30 juin, la question de l'assainissement de la ville de Kinshasa et de certaines autres villes du pays a conduit, le 9 juin, la vice-Première ministre, ministre chargée de l'Environnement et du Développement durable (VPM-MEDD), Eve Bazaïba Masudi, au cabinet de son collègue chargé de l'Intérieur, Décentralisation, Sécurité et Affaires coutumières, Daniel Aselo.

A en croire la VPM-MEDD, le programme de ce grand évènement qui coïncide avec le soixante et unième anniversaire de l'indépendance de la République démocratique du Congo (RDC), tout le territoire national doit être assaini afin de présenter une belle figure à ces jours de fête. Et de noter que pour y parvenir, le gouvernement de la République, à travers la vice-Primature de l'Environnement et Développement durable, compte lancer, dans les jours qui viennent, le volet assainissement qui s'imbrique dans le programme gouvernemental selon la vision du chef de l'État, Félix Antoine Tshisekedi, de planter un milliard d'arbres à l'horizon 2023.

De l'avis d'Eve Bazaïba, c'est ce programme d'assainissement qui va partir des villes de Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi et Lumumbaville, avant son déploiement sur d'autres villes du pays, qui a été au centre des échanges avec son collègue avec son collègue en charge de l'Intérieur, sécurité, décentralisation et des affaires coutumières. « Quand il y a une manifestation; pour préparer une fête, une célébration, le premier instrument qu'on tient à la main, c'est le balai. C'est pour nettoyer, assainir et cela coïncide avec le lancement de la décennie de la restauration des écosystèmes », a-t-elle expliqué. Nous avons commencé, a poursuivi la VPM-MEDD, par le programme de reboisement, en suivant la vision du chef de l'État, celle de planter un milliard d'arbres d'ici 2023. Nous en avons le programme jusqu'en 2030. Nous allons le faire sur toute l'étendue du territoire national.

Pour la VPM Eve Bazaïba, le volet assainissement de ce programme des festivités de soixante et un an de l'indépendance et du rapatriement des reliques de Patrice-Emery Lumumba va être lancé dans quelques jours, à partir de la capitale puis des grandes villes citées.

Un programme commun du gouvernement

Expliquant sa présence à la Vice-primature en charge de l'Intérieur, sécurité, décentralisation et affaires coutumières, Eve Bazaïba Masudi, fait savoir qu'elle est venue son collègue Daniel Aselo, qui assume l'intérim du premier ministre, parce que la Vice-primature de l'Environnement et du développement durable devra être incluse dans le comité d'organisation de ces festivités, en tenant compte de tous les aspects mais aussi et surtout de l'assainissement.

Cette initiative de la VPM Eve Bazaïba a été saluée et soutenue par son collègue Daniel Aselo, qui estime qu'ayant pleuré soixante ans durant, le peuple congolais mérite de fêter avec le retour des reliques de Lumumba sur la terre de ses ancêtres. « Puisque le Congo était en pleurs soixante ans durant, lorsque le corps de Lumumba symboliquement arrive ici, nous allons fêter...Et, on ne peut fêter dans la saleté », a-t-il souligné. « Nous allons, à partir d'aujourd'hui nous mettre dans la dance parce que l'arrivée des reliques de Lumumba au Congo doit se fêter. Nous savons que même dans nos familles, lorsqu'un parent meurt c'est une perte. Soixante ans durant, le Congo a pleuré Lumumba et lorsque ses reliques arrivent, c'est symboliquement une fête et, on ne peut fêter dans la saleté. C'est pourquoi la Vice-premier ministre à l'Environnement a pris l'initiative de venir vers nous pour que ne puissions déjà nous dire ce que nous allons faire. Ces reliques viendront avec le chef de l'état. C'est pourquoi, nous allons tout mettre en œuvre pour que cela réussisse », a-t-il conclu.

Entité hommage, Lumumba-ville, note-t-on, est née le 14 mai 2013 de la fusion de deux communes liées à l'histoire de Patrice-Emery Lumumba, Wembonyama, lieu de son éducation, et Ewango dont fait partie Onawa, dans son village natal de Kata-Kokombe, dans le Sankuru.

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X