Afrique Centrale: Boxe des pharaons rénovée - Le premier Open international du Bassin du Congo a vécu

Trois pays, la République démocratique du Congo, le Congo Brazzaville et l'Angola ont pris part à Kinshasa à l'édition pilote de l'Open international des pays du Bassin du Congo de la boxe des pharaons rénovée ou Sawara combat africain.

La première édition de l'Open international des pays du Bassin du Congo de la boxe des pharaons rénovée ou Sawara combat africain s'est déroulée, du 5 au 6 juin, dans la salle polyvante du Collège Boboto dans la commune de Gombe à Kinshasa, en présence du président de l'organisation mondiale de la boxe des pharaons rénovée, Prospère Louvila et du rénovateur de cette discipline de combat d'origine de l'Egypte pharaonique, Jean Samba. L'événement s'est ouvert avec trois pays participants, à savoir la République démocratique du Congo (RDC) pays hôte, le Congo Brazzaville et l'Angola.

Selon le "Mani" (maître) Honoré Massamba Diambote, cordon noir 8e degré et importateur de la discipline pharaonique en RDC et responsable du comité d'organisation de l'Open, la délégation du Cameroun, composée de quatorze personnes dont trois dames, n'a pas pu joindre Kinshasa, bloquée à la frontière du Congo Brazzaville faute de visa. Les Diables rouges boxe des pharaons ont joint Kinshasa le 3 juin avec une forte délégation de cinquante personnes dont six dames.

Avant la compétition, il y a eu un séminaire d'arbitrage le 3 juin au stade des Martyrs, suivi le vendredi dans la matinée d'un stage technique et le soir des inscriptions et enfin de la réunion technique. Les éliminatoires « Livita » pour les hommes ont débuté le samedi dans la matinée. Au classement général de la compétition, le Congo Brazzaville a pris la première place avec sept médailles en or, quatre en argent et trois en bronze. La République démocratique du Congo a obtenu quatre médailles en or, sept en argent et deux en bronze.

Les combats

Chez les moins de 55 kg, le Congo Brazzaville a pris les deux premières places par Mbelo Gilmara et Ruben Koumba. Nzuzi Paya de la République démocratique du Congo a pris la troisième place, synonyme de médaille de bronze. Chez les -60 kg, la domination du Congo Brazzaville a été totale, raflant les trois médailles, avec l'or d'Exaucé Samba, l'argent de Fortune Mouyabi et le bronze de Junior Kiesse. Chez les moins de 65 kg, l'on note l'or du Rd-Congolais Jolin Nkuni, et l'argent du Brazzavillois Richmond Samba, et le bronze de son compatriote Josué Nzoko. Chez les moins de 70 kg, le Rd-Congolais Mbanza Mpanzu a remporté la médaille d'or, devant son compatriote Gasala Mbutaku qui s'est contenté de la médaille d'argent. Le Congolais de Brazzaville Nkouka Dalyche a obtenu la médaille de bronze.

Le moins de 75 kg Emmanuel Makoueno de la République démocratique du Congo s'est adjugé la médaille d'or devant Mboubi du Congo Brazzaville (médaille d'argent) et le Rd-Congolais Nsimba Boli (médaille de bronze). Chez les moins de 80 kg, Dimitri Ouassadiamona, Gaston Bikouma et Grâce Nanitelamio, tous du Congo Brazzaville, ont respectivement grappillé les médailles d'or, d'argent et de bronze. Et chez les moins de 85 kg, l'on note la victoire finale du Congolais de Brazzaville Ebouryoua Endombe (or), devant Serge Tshimanga de la République démocratique du Congo (argent) et l'Angolais Viestra Nzuana (bronze).

En version féminine, Mariella Koumikana du Congo Brazzaville a remporté l'or chez les moins de 48 kg devant Gracia Malundu de la République démocratique du Congo (argent). Et Jasmine Ngangoué du Congo Brazzaville a pris l'or chez les moins de 53 kg devant Mida Kimpembe de la République démocratique du Congo (argent). Chez les moins de 58 kg, Larina Matsiona a remporté l'or, devant Divine Bingaya de la République démocratique du Congo (argent). Et chez les moins de 73 kg, Sarah Massamba de la République démocratique du Congo a arraché la médaille d'or devant sa compatriote Agnès Nyali (argent).

Selon les chiffres, il y a eu 22 athlètes, 3 arbitres et 2 coachs de la RDC, 19 athlètes, 3 arbitres et 1 coach du Congo Brazzaville et seulement 2 athlètes et un coach de l'Angola. Sur un total de 33 combats, on note 29 chocs chez les seniors hommes, allant de la catégorie de moins de 55 kg à moins de 85 kg ; et 4 seulement chez les seniors dames, partant de moins de 48 kg à moins de 73 kg.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X