Sénégal: Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle - Priorité à l'emploi des jeunes, l'équité sociale et territoriale, la défense et la sécurité nationale

Sur la période 2022-2024, les orientations majeures tracées par l'Etat dans le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle (Dpbep) tourneront principalement autour des trois axes que sont l'emploi des jeunes, l'équité sociale et territoriale et enfin la défense et la sécurité nationale.

Le Document de programmation budgétaire et économique pluriannuelle 2022-2024 est marqué par l'action de l'Etat prévue pour l'emploi des jeunes, l'équité sociale et territoriale et enfin la défense et la sécurité nationale. Pour ce qui est de l'emploi des jeunes, la principale orientation reste la poursuite de la mise en œuvre du Programme d'urgence pour l'insertion socioéconomique et l'emploi des jeunes « Xeuyou ndaw gni » par l'évaluation prospective des politiques de jeunesse et la promotion d'une nouvelle doctrine inclusive et participative de promotion de l'emploi des jeunes.

Dans ce cadre, et en conformité avec la politique de territorialisation des politiques publiques, indique le document, des plateformes de gestion des offres et demandes d'emplois sont installées à l'échelon local en vue de renforcer le contact avec les demandeurs d'emploi et faciliter l'insertion professionnelle des jeunes.

Aussi, note-il, les secteurs porteurs de croissance forte et créateurs d'emplois décents (l'Artisanat, la Formation professionnelle, l'Urbanisme, le Cadre de vie etc.), seront privilégiés. En outre, « il est prévu d'élaborer un plan stratégique du service civique national ».

En ce qui concerne l'équité sociale et territoriale, le ministère des finances et budget indique que le gouvernement va poursuivre le combat contre l'exclusion à la protection sociale à travers ses différents leviers par un renforcement de l'organisation, du fonctionnement et du financement durable de la Couverture Maladie universelle (Cmu), et, d'intensifier, sur le terrain, les réalisations prévues dans le cadre du Pacasen, du Promovilles, du Puma et de la phase II du Pudc. La coordination de ces programmes et projets exécutés dans les régions, sera renforcée, pour une bonne optimisation des ressources dans les localités ciblées, soutient-il.

Au sujet de la défense et de la sécurité nationale, le Dpbep confie qu'il s'agira, d'instaurer et de promouvoir un environnement de paix et de stabilité. A l'en croire, le soutien à l'intégration régionale sera opérationnalisé à travers des mécanismes de mise en œuvre de la sécurité collective et de la paix internationale.

Dans la foulée, l'on souligne que des efforts continueront à être consentis pour la réduction de la criminalité par le démantèlement des réseaux de trafic de drogue et autres produits illicites et la réduction significative de la violence sur les populations. « La surveillance et le contrôle de l'occupation du sol sur tout le territoire national, la protection des plateformes pétrolières et gazières en haute mer, la gestion des situations d'urgence (inondation, protection du littoral, ravitaillement des populations durant les pénuries d'eau, dispositif de protection contre les pandémies) seront mieux pris en charge », rapporte le Dpbep.

Selon le ministère dirigé par Abdoulaye Daouda Diallo, les actions seront aussi centrées sur le rajeunissement des effectifs des Forces armées par le recrutement d'environ 7 000 militaires, la participation à la cohésion et à la solidarité nationale (actions civilo-militaires, grands rassemblements religieux et culturels, etc.) et au développement social et économique (formation au civisme et au leadership des élèves des Grandes écoles nationales, appui aux services publics, action de l'Etat en mer, désenclavement), la sécurisation des personnes et des biens (élaboration d'une stratégie nationale de Réductions des Risques et Catastrophes).

Plus de: Lejecos.com

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X