Sénégal: Sédhiou - Promotion de l'excellence dans les disciplines scientifiques - Diana Malary, Diana Bah et Samé Kanta en modèle d'incubateur d'élites

Les élèves des établissements scolaires de Diana Malary, Diana Bah et de Samé Kanta ont été soumis à un concours de l'excellence dans les disciplines scientifiques. Les meilleurs potaches qui se sont distingués le mieux ont reçu, le mercredi 9 juin, leurs récompenses. Cet exercice se veut une émulation dans le culte de l'excellence. A l'arrivée, les organisateurs entendent faire de cette zone d'animation pédagogique un véritable incubateur d'élites du Pakao

Pour faire de l'excellence un crédo vivant chez les apprenants, l'administration du lycée de Diana Malary, du collège de Diana Bah et de Samé Kanta dans la zone du Pakao ont organisé un concours pour primer les meilleurs élèves dans les disciplines scientifiques.

Amadou Mané le principal du CEM de Diana Bah et président du comité d'organisation satisfait de l'initiative mais sollicite la construction de blocs scientifiques pour servir de champs d'expérimentation. «C'est vraiment d'encourager les enfants à persévérer dans les pratiques de sciences. Et dans ces pratiques la construction de blocs scientifiques aidera à mieux encadrer les élèves qui excellent dans ces disciplines. On ne perd pas espoir car, l'Etat a déjà construit un bloc à Diana Bah et nous sommes d'avis que cela va suivre dans les autres établissements scolaires de notre zone», dit-il.

L'inspecteur de l'éducation et de la formation de Sédhiou Nouha Sarr y était représenté par son secrétaire général Idrissa Layane. Celui-ci rappelle l'esprit de promotion des disciplines scientifiques «la lettre de politique générale veut faire en sorte que d'ici 2030 que 80% de nos élèves soient vraiment orientés dans les séries scientifiques et que 30% soient orientés vers la formation professionnelle et technique. Nous ne doutons pas que pour faire éclore un enseignement de qualité, il faut des équipements adéquats. On peut en citer les blocs scientifiques, l'équipement des enseignants et des apprenants aussi», a fait observer le secrétaire général de l'IEF de Sédhiou Idrissa Layane.

Les meilleurs élèves perchés sur les plus hautes marches du podium ne s'en portent que mieux. «Nous nous sommes donnés du temps à préparer ce concours. Ce n'est pas en un seul ou une semaine que ça se prépare mais dans le temps. Nous faisons des exercices et les corrigeons ensemble souvent avec l'appui de nos professeurs», ont témoigné Omar Baldé élève en classe de 2nd S au lycée de Diana Malary et Seydou Baldé élève en classe de 3e au collège de Samé Kanta Le comité d'organisation souhaite élargir la palette à toute la zone d'animation pédagogique située entre Karcia à Sakar pour toucher plus de cibles.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X