Sénégal: Décès d'Abdou Faye au commissariat central de Dakar - La famille rejette la thèse du suicide volontaire

24h après l'annonce de la mort, mercredi matin, d'Abdou Faye, au Commissariat central de Dakar où il était gardé à vue, la famille de la victime rejette la thèse du suicide avancée jusque-là. Face à la presse hier, jeudi 10 juin 2021, au siège du mouvement «Frapp/France Dégage», le père du défunt révèle que des traces de sang ont été retrouvées sur le corps de son défunt fils

«On ne croit pas à la thèse du suicide. On a appris la (mauvaise) nouvelle à travers les médias». C'est la famille d'Abdou Faye, retrouvé mort dans sa cellule du Commissariat central de Dakar où il était en garde à vue, qui rejette ainsi la thèse du «suicide volontaire» avancée jusque-là pour justifier le décès de leur fils.

Face à la presse hier, jeudi 10 juin 2021, au siège du mouvement «Frapp/France Dégage», soit 24h après l'annonce de la mort de son fils, Pape Aly Faye, le père du défunt présumé complice de l'évasion de Baye Modou Fall alias «Boy Djinné» du quartier de haute sécurité du Camp pénal de Liberté 6, révèle que des traces de sang ont été retrouvées sur le corps de la victime. Ce qui laisse penser qu'il a subi des châtiments corporels. C'est pourquoi, la famille dit attendre les résultats de l'autopsie pour saisir la justice.

La famille qui a reçu le soutien de membres de la société civile dont le mouvement Frapp/France Dégage, à travers l'activiste Guy Marius Sagna, est revenue sur les conditions de détention de la victime qui, selon la Police, s'est «suicidé volontairement».

Mieux, Pape Aly Faye, le père d'Abdou Faye, estime que son fils était un bon homme et qu'il serait incapable de se donner la mort volontairement. «Nous avons tous appris la nouvelle, en même temps, à travers les réseaux sociaux. J'ai été interpellé, mercredi, de son arrestation par son petit-frère qui lui-même lui a apporté son petit déjeuner, le matin, le jour de sa mort. Maintenant, ce qu'on ne peut pas admettre, c'est le fait que la Police nous dise qu'il s'est suicidé. Car connaissant mon fils, il est incapable de se faire du mal. Un homme bien, qui aimait sa famille.

D'ailleurs même, il est revenu passer la fête de Korité en famille et on s'est séparé il n'y a que 10 jours. On ne croit pas à la thèse du suicide. Je n'ai pas encore vu le corps ; mais, d'après son oncle et homonyme, il avait des blessures sur la tête et à niveau du coup. Et, pire encore, la Police a été incapable de nous annoncer son rappel à Dieu et on l'a su à travers les médias», lâche-t-il d'un ton triste.

Abdou Faye, complice présumé de Baye Modou Fall alias «Boy Djiné», qui s'était évadé de prison du Camp pénal de Liberté 6, a été arrêté en même temps que ce dernier à Missirah (Tambacounda), par des éléments de la Gendarmerie.

Placé en garde à vue, il a bénéficié d'un retour de parquet au Commissariat central de Dakar. Il a été annoncé mort, le mercredi 9 juin 2021, dans sa cellule ; il se serait tué par pendaison. Ce qui continue de susciter une vive polémique. Surtout que la Police, dont la responsabilité est engagée, s'est jusque-là gardée de communiquer sur le dossier.

BOUBACAR SADIO, COMMISSAIRE DE POLICIE DIVISIONNAIRE A LA RETRAITE : «La responsabilité de la Police est engagée, même si... »

«A travers sa Cellule de communication, la Police devait sortir un petit communiqué. Cela pourrait participer à calmer les esprits. Il faut le dire, il y a sa responsabilité qui est engagée, même si, dans un premier temps, on peut dire... morale. Parce que le défunt était sous sa garde. Maintenant, pour ce qui est de la responsabilité administrative, c'est l'enquête qui va la déterminer», pense le Commissaire Boubacar Sadio.

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X