Sénégal: Les "préoccupations" de groupements professionnels affiliés au CNP au menu d'une rencontre avec le ministre des Finances

Dakar — Les "préoccupations" des groupements professionnels (SPIS, UPIC) étaient au menu des échanges, jeudi, entre le ministre des Finances et du Budget et une délégation restreinte du Bureau exécutif du Conseil national du patronat (CNP).

Cette délégation "a été reçue en audience par le ministre des Finances et du Budget Abdoulaye Daouda Diallo (... ) pour examiner les préoccupations soulevées par les industriels des groupements professionnels (SPIS, UPIC) affiliés au CNP", indique un communiqué reçu à l'APS.

La rencontre "a permis d'échanger sur le financement de la croissance économique, le statut des entreprises franches d'exportation (EFEE) devant arriver à terme en décembre 2021, la taxe sur les plastiques non récupérables, la taxe sur le textile et la taxe sur les bouillons".

Le système informatique douanier et la fiscalité sur les prestations de services étrangers étaient également au menu des discussions.

Selon le communiqué, "les points soulevés ont fait l'objet d'une grande attention de la part du ministre (... .) suivis de directives ministérielles prenant en compte les préoccupations du chef de l'Etat, du CNP et des industriels".

La même source souligne que "le CNP se réjouit de la qualité de cette concertation publique/privée et de ses conclusions consensuelles".

Le projet de Loi de finances rectificative (LFR 2021) adopté récemment prévoit une taxe sur les bouillons alimentaires qui pourrait rapporter 25 milliards de FCFA.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X