Sénégal: Cérémonie de fin d'etudes - Le Cesti fête sa 48ème promo

La 48ème promotion du Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI) a reçu hier son diplôme de fin de formation. Après 03 ans d'apprentissage, cette promotion forte de 25 nouveaux journalistes, qui a pour parrain le défunt journaliste Saliou Traoré, est enfin prête pour entrer dans le monde du travail.

Le Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI) a célébrée hier, jeudi 10 juin, la sortie de sa 48ème promotion. Ils sont en tout 25 étudiants, soit 08 journalistes de presse écrite, 07 de radio et 10 de télévision qui, après 03 ans d'études, ont reçu leur diplôme de fin de formation.

La cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de la Culture et de le Communication, Abdoulaye Diop, du représentant du ministère de l'Enseignement supérieur, du recteur de l'Université Cheikh Anta Diop (UCAD) de Dakar ainsi que l'Administration du CESTI.

Cette promotion a pour parrain l'ancien journaliste feu Saliou Traoré. «N'oubliez pas les valeurs d'éthique et de déontologie, car elles conditionnent votre carrière de journaliste ou de technicien», conseille le ministre à cette promotion pour leur entrée dans le monde du travail. Il y ajoute : «l'intégrité constitue la pierre angulaire du journaliste et l'exercice de votre métier exige la prudence et l'équilibre dans le traitement d'information», a rappelé Abdoulaye Diop. Il a par ailleurs invité les nouveaux sortants à s'inspirer des qualités de leur parrain, Saliou Traoré qui, selon lui, incarnait des valeurs comme l'altruisme, la générosité, le culte de l'excellence, mais aussi l'engagement au service de l'intérêt général. Venu représenter le ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, Pr Amadou Gallo Diop, Directeur général de la Recherche et de l'Innovation, a demandé aux sortants d'être exigeants vis-à-vis d'eux-mêmes.

Tout en rappelant qu'un journaliste est celui qui, non seulement trouve les informations, mais les recoupe en les vérifiant, avant de les rendre publiques. «Chers récipiendaires, le journaliste que vous devenez dorénavant constitue un maillon important pour le développement de notre société et qui devrait servir à aider nos populations à s'imprégner des enjeux et défis de ce monde, afin de les transcender», déclare le Recteur et président de l'Assemblée de l'UCAD, Professeur Ahmadou Aly Mbaye. Le directeur du CESTI, Mamadou Ndiaye, estime que malgré les multiples difficultés liées au contexte actuel dû aux effets collatéraux de la pandémie de Covid-19 sur l'écosystème des médias, les nouveaux sortants «ne doivent pas baisser les bras». Le représentant des récipiendaires, Pape Malick Thiam, a exprimé le souhait de voir leur promotion être une génération par laquelle le changement arrivera, malgré les difficultés inhérentes au milieu du journalisme.

Rappelons que le parrain de cette 48ème, Saliou Traoré, était un journaliste de la 6ème promotion du CESTI (1975- 1978). Il est décédé en octobre 2018.

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X