Cameroun: Conseil régional du Nord - Oumarou Ousmanou, nouveau président

Le conseiller a été élu hier à Garoua en ouverture de la session ordinaire de cette collectivité territoriale décentralisée.

C'est un homme de 50 ans qui va désormais présider aux destinées du Conseil régional du Nord. Oumarou Ousmanou a été élu hier au siège de cette collectivité territoriale décentralisée sis au quartier administratif de Garoua. Il remplace Alim Boukar, décédé le 29 avril dernier. Le nouveau président, délégué de la Bénoué, est originaire de l'arrondissement de Bardanké. Administrateur civil principal, il officiait jusque-là comme directeur des Affaires générales au ministère de l'Elevage, des Pêches et des Industries animales. Produit de l'ENAM, Oumarou Ousmanou était chargé de mission du RDPC lors de la campagne électorale des élections régionales du 06 décembre 2020. Sa candidature a été convoyée à Garoua par Théophile Baoro, vice-président à l'Assemblée nationale, mandataire du SG du Comité central du RDPC.

Cette élection était présidée par Yaya Adamou, premier vice-président. L'élu du Mayo-Rey a assuré l'intérim depuis le décès de Alim Boukar. Le 05 avril 2021, le Conseil régional a enregistré un autre décès, celui de Alim Hayatou, doyen d'âge de cette assemblée, par ailleurs lamido de Garoua. Les participants ont observé une minute de silence en la mémoire des disparus. 86 conseillers ont participé au vote. En ouverture du scrutin, Bobbo Gounoko, secrétaire général du Conseil régional du Nord a donné lecture des dispositions qui encadrent l'élection en cas de décès du président en fonction. C'est l'article 320 (alinéa1) de la loi du 24 décembre 2019 portant Code général des collectivités territoriales décentralisées qui traite de cette question. Oumarou Ousmanou, seul candidat en lice a récolté 86 voix. Le gouverneur de la région du Nord, Jean Abate Edi'i, représentant de l'Etat, assistait aux travaux. Juste après cette élection, ouverte au public, le nouveau président a pris les choses en main en conduisant les travaux de cette première session ordinaire qui a deux autres points inscrits à l'ordre : l'examen et l'adoption du budget programme et l'adoption du règlement intérieur.

Avant de passer dans le vif du sujet, Oumarou Ousmanou, présenté comme l'un des théoriciens du concept de décentralisation, a remercié la haute hiérarchie du RDPC qui a « investi sa confiance en lui », pour reprendre son expression. Il a également tendu la main aux autres membres du Conseil régional, aux services décentralisés et au représentant de l'Etat. Il sollicite leur accompagnement dans l'exécution de son mandat. Il compte accélérer le développement de la région au bénéfice des populations. Les présidents des Conseils régionaux de l'Adamaoua et de l'Extrême-Nord ont assisté à l'ouverture de cette session ordinaire qui s'achève demain. L'heure est désormais à la pratique de terrain.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X