Cameroun: Assistance aux réfugiés - Encore un beau geste de Paul Biya

3.000 d'entre eux et une centaine de familles d'accueil ont bénéficié hier de dons remis, au nom du président de la République, par le ministre de l'Administration territoriale.

Garoua-Boulaï hier en fin de matinée. Le thermomètre affiche un peu plus de 40°. Une lourde chaleur qui n'a pas empêché les centaines de réfugiés centrafricains, environ 3 000, selon les chiffres communiqués sur place, de prendre d'assaut l'esplanade de la sous-préfecture de cette localité frontalière de la République centrafricaine. Ce pays voisin du Cameroun qui a connu des soubresauts à la suite de l'élection présidentielle organisée en décembre dernier, continue d'enregistrer un exode de sa population.

Le Cameroun en accueille déjà plus de 6 000 depuis janvier dernier. Hier, le ministre de l'Administration territoriale a fait le déplacement de Garoua Boulaï. Atanga Nji Paul est allé remettre un don du président de la République à ces nouveaux arrivants qui attendent leur transfèrement dans le camp de Gado-Badzere, situé à une dizaine de kilomètres du lieu de la cérémonie. L'innovation cette fois, c'est la prise en compte d'une centaine de familles d'accueil qui hébergent certaines de ces personnes. D'ailleurs, au cours de la réunion préparatoire à cette cérémonie, le gouverneur de la région de l'Est, Grégoire Mvongo a révélé que certaines maisons se retrouvent de part et d'autre de la frontière commune entre le Cameroun et la République centrafricaine. D'où les liens de parenté qui existent entre les différentes familles.

En prenant la parole au cours de la cérémonie, le ministre Atanga Nji Paul a rassuré la communauté centrafricaine de la disponibilité du Cameroun et du président de la République, Paul Biya, à rester ouverts à ces « frères africains » en détresse. « Au-delà de l'accueil sur son sol, le chef de l'État ne ménagera aucun effort pour permettre à ceux d'entre vous qui veulent rentrer dans leur pays de le faire une fois la paix revenue » a-t-il fait savoir. Il répondait ainsi aux préoccupations de l'un des représentants des réfugiés qui a souhaité un accompagnement du Cameroun pour ceux qui veulent rentrer dans leur pays. Aboubakar Djankado a par ailleurs demandé au ministre de l'Administration territoriale de transmettre à l'illustre donateur, la gratitude de la communauté centrafricaine, et particulièrement les réfugiés pour toutes les attentions dont ils sont l'objet au Cameroun.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X