Afrique: Tourisme au Congo - Annulation de la taxe hôtelière

La ministre du Tourisme et des Loisirs, Destinée Hermella Doukaga, a annoncé, le 9 juin à Brazzaville, aux responsables des établissements hôteliers les nouvelles orientations du gouvernement, relevant du secteur touristique dont l'annulation du recouvrement de la taxe hôtelière.

Plusieurs réformes avec effet immédiat ont été annoncées dans le cadre de l'encadrement touristique. Il s'agit, entre autres, du recensement général des établissements hôteliers et de séjours en vue d'établir une cartographie numérique et de suivi des activités ; de l'instauration des opérations ponctuelles et d'inspections des établissements hôteliers et de séjours sur les questions d'hygiène, de sécurité, de qualité et d'environnement ; de l'annulation du recouvrement de la taxe hôtelière.

Pour améliorer la performance, la tutelle a décidé d'organiser des séances préalables de formations du personnel évoluant dans les établissements hôteliers.

En outre, la ministre a invité ses partenaires à se procurer des textes réglementant le tourisme et l'hôtellerie. « Les gestionnaires hôteliers sont nos partenaires privilégiés. Avec les moyens humains, matériels, culturels, naturels, infrastructurels, historiques et autres, nous allons faire rayonner l'image du pays pour en faire une destination touristique et attractive. Et, faire du tourisme une valeur ajoutée au PIB et contribuer à la réduction de la pauvreté à l'échelle nationale », a indiqué Destinée Hermella Doukaga.

Face aux partenaires, la patronne du département du tourisme a insisté sur la qualité du service hôtelier, l'hospitalité, l'attractivité et les politiques commerciales mises en œuvre dans les établissements hôteliers. « C'est à travers le premier contact et la qualité de vos services qu'un visiteur juge le niveau d'hospitalité du Congo. Vous avez cette exigence permanente de l'excellence et de la compétitivité pour que soient solidifiées les bases de notre collaboration », a-t-elle fait savoir.

Par ailleurs, le ministre du Tourisme et des Loisirs a déploré le bouleversement des économies par la crise sanitaire due à la Covid-19. A ce sujet, elle a promis d'encourager les acteurs économiques et de définir les mesures d'incitation du secteur privé. « Je vous rassure de notre disponibilité à recevoir vos suggestions, interrogations et aspirations. Donc, nous sommes ouverts au dialogue. L'Etat met tout en œuvre, tous les mécanismes nécessaires pour se relever peu à peu de la crise financière qui l'étrangle depuis plusieurs années », a-t-elle signifié, demandant aux hôteliers d'adhérer à la politique du chef de l'Etat qui veut que notre société soit plus créative et transformateur. La revalorisation des secteurs à forte potentialité économique dont l'industrie touristique est l'une des priorités du gouvernement, en raison de la crise financière.

Tagged:

A La Une: Voyages et Tourisme

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X