Afrique: Les Seychelles approuvent des permis de travail pour 82 Mauriciens travaillant dans deux hôtels

Le ministère pour l'Emploi a confirmé l'approbation des permis d'occupation rémunérée (GOP) pour 82 Mauriciens travaillant dans deux hôtels du groupe Constance aux Seychelles.

La directrice générale pour la migration de la main-d'œuvre, Benilda Cupidon, a déclaré vendredi lors d'une conférence de presse que le groupe Constance avait déposé une demande pour 112 postes vacants, mais qu'après avoir examiné leur poste, ils avaient au lieu de cela, recruté 82 travailleurs.

Elle a déclaré que sur les 82 travailleurs, 51 travailleraient pour Constance Ephelia, située à l'ouest de l'île principale de Mahé, et 31 à Constance Lemuria à Praslin, la deuxième île la plus peuplée des Seychelles.

Mme. Cupidon a déclaré qu'"avec le récent développement économique, certaines entreprises voient la nécessité de réagir très rapidement. Dans le cas du groupe Constance, elles ont approché le ministère avec leurs inquiétudes quant au nombre de clients, mais à l'insuffisance de travailleurs".

Elle a fait écho de ce que le directeur général de Constance Ephelia, Stéphane Duchenne, a déclaré jeudi à la Seychelles Broadcasting Corporation (SBC).

« La question n'est pas de savoir quelles sont les qualités des Seychellois ou des Mauriciens, mais plutôt de trouver rapidement un certain nombre de travailleurs pour aider l'établissement immédiatement. C'est pourquoi nous avons continué avec cette demande particulière. Cela ne veut pas dire que nous arrêtons nos recrutements, au contraire, notre campagne de recrutement se poursuit », a déclaré M. Duchenne.

Mme. Cupidon a souligné que l'émission de GOP n'est pas prise à la légère par le ministère et qu'"une entreprise doit justifier les raisons de sa demande avant qu'elle ne soit l'approuvée. Dans ce cas, avant de l'approuver, nous avons pris en compte que ce ne sera que pour deux mois et aussi le fait que ces employés sont toujours employés à Maurice avec d'autres hôtels du groupe Constance et qu'ils devront y retourner. Cependant l'objectif principal est que ces postes permanents sont mis à disposition des travailleurs seychellois ultérieurement.

M. Duchenne a déclaré à la SBC que les travailleurs resteraient à l'hôtel pendant deux mois "car cela donnera à l'établissement suffisamment de temps pour recruter le nombre nécessaire de travailleurs. De plus, en ce moment les hôtels à Maurice sont fermés mais bientôt ils rouvriront et les travailleurs devront y retourner."

L'arrivée des travailleurs mauriciens mercredi intervient à un moment où de nombreux Seychellois sont toujours à la recherche d'un emploi.

Selon le ministère de l'Emploi, d'après sa dernière enquête, jusqu'au 14 mai, il y avait 742 demandeurs d'emploi actifs enregistrés aux Seychelles, un groupe de 115 îles dans l'océan Indien occidental.

Le directeur général a déclaré que "nous avons vu qu'avec les campagnes et le travail que nous faisons pour aider le secteur privé, le nombre de demandeurs d'emploi diminue progressivement".

Elle a déclaré que le ministère avait reçu des candidatures pour 3 000 postes vacants dans divers secteurs, mais que la majorité provenait de la construction, du tourisme et d'autres industries comme la fabrication.

"C'est parce qu'il existe des emplois exigeant des compétences spécifiques et que ces travailleurs ne sont pas facilement disponibles sur le marché du travail local", a déclaré Mme. Cupidon.

Selon le ministère de l'Emploi, environ 20 000 étrangers travaillent aux Seychelles.

A La Une: Seychelles

Plus de: Seychelles News Agency

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X