Ile Maurice: Budget 2021-2022 - L'analyse de l'association for the Protection of the Environment and Consumers

Partagez cet article

La morosité fait place à l'optimisme croissance de 9%

Tout au long de la présentation des propositions budgétaires 2021-2022, le Ministre des Finances, R. Padayachy, a égrené tout un chapelet des projets qui nécessiteront quelques Rs .65 milliards et pour venir avec une prévision de 9% pour la croissance économique du pays pour cette année fiscale. Où trouver l'argent ? Le ministre a semble-t-il choisi la voie la plus facile : augmenter les droits d'accise de 10% sur les boissons alcoolisées et la cigarette. Donc, à partir de demain, le petit peuple paiera quelques roupies de plus sur sa topette de rhum. Qui dit mieux ?

Toutefois, on note un gros manquement : le 'time-frame' pour la réalisation des projets annoncés et sur lesquels le ministre s'est appuyé pour soutenir sa proposition de croissance économique de 9%. Est-ce que ces projets seront complétés durant cet exercice financier ou seront traînés pendant de longues années comme tant d'autres projets annoncés en grande pompe dans le passé, mais dont l'achèvement se fait encore attendre ?

Entre l'optimisme et la réalité, c'est la distance entre la coupe et les lèvres... Par contre, les mesures sociales sont les bienvenues car elles allègeront le fardeau financier des familles dont les parents nécessitent des soins médicaux à Maurice ou à l'étranger.

Pas un mot sur la protection du pouvoir d'achat

Le Ministre des Finances, Renganaden Padyachy n'a pas soufflé mot sur la protection des consommateurs qui font face à une augmentation des prix allant de 20% à 50% sur les denrées de base, sauf l'annonce dans son discours pou maintenir les subventions pour la farine. L'indice des prix à la consommation a augmenté de décembre 2020 à mai 2021 de 106,1 points à 109,8 points en mai dernier.

En contrepartie, le Ministre a choisi la voie la plus facile pour gonfler les caisses du gouvernement en imposant une augmentation de 10% des droits d'accises sur les boissons alcoolisées dont le rhum, la cigarette et aussi l'augmentation de Rs2.00 sur le prix de l'essence et de diesel.

Nous avons noté avec satisfaction l'augmentation du budget de l'education à 17 milliards cela consolidera l'education des enfants de l'enseignement pré-primaire à l'enseignement supérieur en temps de cette pandémie.

Plus de: L'Express

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X