Gabon: Diplomatie - Pacôme Moubelet-Boubeya vient renouer avec Paris

Le ministre gabonais des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubeya a effectué récemment un voyage en France afin de réchauffer les relations diplomatiques entre les deux pays.

En mars dernier, le Président de la République, Ali Bongo Ondimba a déclaré : « La période Hollande, entre 2012 et 2017, avait été particulièrement délicate... Sous François Hollande, les relations entre le Gabon et la France n'ont pas toujours été très fluides. Il y a eu des incompréhensions. Depuis l'élection d'Emmanuel Macron, elles se sont très nettement améliorées. Nous partageons la même volonté d'avoir des relations bilatérales nourries, apaisées et, je dirais, modernisées ».

Dans un climat diplomatique détérioré entre la France et le Gabon, il fallait donc trouver une occasion de rétablir de meilleures relations entre les deux pays. Jean-Yves Le Drian, ministre français de l'Europe et des Affaires étrangères, a accordé une audience au ministre gabonais des Affaires étrangères, Pacôme Moubelet-Boubeya. Au menu de cet échange convivial, les deux hommes ont fait le tour d'horizon des relations bilatérales et surtout insisté sur la nécessité d'approfondir et d'intensifier cette coopérationmutuellement bénéfique dansdes domaines aussi divers.

Sur le plan militaire, en dehors de la formation dont bénéficient les officiers gabonais dans les écoles françaises, le Gabon peut se réjouir aussi de la présence militaire française du 6 ème BIMA sur le sol gabonais, ainsi que leur accompagnement dans le domaine de la sécurité collective et la stabilité de la sous-région. La nécessitéde maintenir cette présence française résulte du climat délètére et de la multiplication des conflits dans cette partie de l'Afrique.

Au regard de cette situation, les deux pays encouragent, dans un esprit de solidarité, des efforts dans le processus de pacification des zones en conflit.

S'agissant de la coopération économique, les deux parties notent qu'elle est très active et exemplaire. Le Gabon tout en relevant la concurrence avec d'autres pays, la présence française reste importante avec plus de 120 entreprises opérant dans les domaines stratégiques comme le Pétrole, les Mines, le Bois, les BTP, l'Agroalimentaire, les Finances, les Assurances, les Transports et l'Energie, représentant ainsi entre 70 et 75 % des IDE.

Le Gabon invite toutefois les entreprises françaises à s'impliquer davantage dans la mise en oeuvre du Plan Stratégique Gabon Emergent (PSGE), du Plan de Relance Economqiue (PRE) et du Plan d'Accélération de la Transformation(PAT).

Dans cet esprit, il souhaite la multiplication des contacts avec des organismes comme le MEDEF-Afrique et encourage les échanges de missions économiques de niveaux divers (PME-PMI ; grandes entreprises ; régions, etc.).

Sur le plan des échanges commerciaux, en dépit de la crise multiforme, le Gabon se satisfait malgré la diminution de leur volume, et apprécie à juste titre les interventions de l'Agence Française de Développemen(AFD) qui a soutenu de nombreux projets à fort impact social comme l'Agriculture, l'Environnement, l'Education et la Santé.En dépit des difficultés résultant de la chute des recettes, l'Etat gabonais rassure les entreprises françaises de ce que leurs arriérés de dettes sont prises en compte dans un programme de règlement retenu par le Gouvernement.

Pour ce qui est de la coopération culturelle, le Gabon, tout en reconnaissant le rôle joué par la France dans la formation de ces élites remercie les autorités françaises pour l'octroi des bourses de coopération aux étudiants gabonais et sollicite plus de facilités d'obtention de visas d'entrée au profit de ces derniers.

Enfin, au niveau de la coopération consulaire, les deux parties manifestent l'intérêt dans le domaine consulaire, avec notamment l'Accord franco-gabonais du 05 juillet 2007 relatif à la gestion concertée des flux migratoires et au co-développement.

Cette rencontre intervient après le séjour en Russie du patron de la diplomatie gabonaise où il a été reçu par son homologue Russe, Serguei Lavrov.

Plus de: Gabonews

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X