Sénégal: Vers une persistance de la phase humide en cours

Dakar, 11 juin APS) - La phase humide observée notamment dans les régions sud et centre va persister jusqu'au 16 juin, date à partir de laquelle des périodes sèches de 5 à 6 jours seront notées, avant avec une courte phase humide du 21 au 23, apprend-on de l'Agence nationale de l'aviation civile et de la météorologie (ANACIM).

Les services de l'ANACIM font état d'une installation précoce à normale de l'hivernage par rapport à la normale 91/2020.

Ces informations ont été rendues publiques, vendredi, lors de la première réunion décadaire en virtuel, du groupe de travail pluridisciplinaire (GTP) mis en place par l'ANACIM et regroupant divers services.

Concernant la situation hydrologique, le groupe de travail pluridisciplinaire dit avoir relevé un assèchement des cours d'eau par rapport à l'année dernière.

Au niveau des grands bassins, il est fait état d'un déboisement qui contribue à l'ensablement des cours d'eau.

Le fleuve Sénégal connaît une phase d'étiage, tandis qu'il est noté un assèchement sur la Gambie et la Casamance. Pour la Falémé, le groupe fait état d'une absence d'écoulement.

Sur le plan agricole, il évoque un capital semencier bien fourni. Des quantités de semences certifiées et écrémées sont mise en place dans chaque région.

La Direction de la protection des végétaux (DPV) annonce la présence d'oiseaux granivores et de sautereaux dans quelques localités. Cette situation est néanmoins en train d'être maîtrisée, assure-t-on.

Concernant l'élevage, l'état des pâturages est jugé bon dans l'ensemble.

Le Commissariat à la sécurité alimentaire (CSA), évoquant la situation des marchés agro-pastoraux, parle d'un niveau d'approvisionnement acceptable. Il annonce que dans les prochains jours, il pourrait y avoir une légère hausse des prix pour certaines denrées.

Il lie la situation tendue du marché à la pandémie de Covid-19 mais également aux cours mondiaux avec une perturbation du marché international.

A La Une: Sénégal

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X