Sénégal: Lutte contre les maladies tropicales négligées - Plaidoyer pour le maintien des financements britanniques

11 Juin 2021

Si le Royaume Uni baisse de 150 millions livres sterling (environ 115 milliards de FCfa) son financement pour lutter contre les Maladies tropicales négligées (Mtn), plus de 250 millions de traitements ne seront plus administrés dans 24 pays d'Afrique. D'où le plaidoyer lancé par un collectif pour le maintien du soutien financier britannique.

Alors qu'il avait promis de fournir 251 millions de traitements contre les Mtn (Maladies tropicales négligées) et de soutenir 180.000 chirurgies de prévention des incapacités, le gouvernement britannique a décidé de revenir sur ses promesses. Cela, en retirant 150 millions de livres sterling (environ 115 milliards de FCfa) de financement, selon une déclaration de « Uniting to combat neglected tropical diseases », transmise à la rédaction. Cette annonce intervient au moment où « les entreprises pharmaceutiques avaient déjà fait don des médicaments pour administrer ces traitements », regrette ce collectif représentant plus de 100 organisations travaillant sur les Mtn, soulignant que les traitements envisagés « ne seront plus administrés ». « Les réductions de l'aide signifieront l'abandon des interventions de soutien contre la leishmaniose viscérale, une maladie mortelle qui provoque un gonflement de la rate et du foie, dont 50 % de la charge mondiale se trouve en Afrique de l'Est », indiquent les signataires de la déclaration. Cette diminution des ressources va aussi impacter, selon eux, la lutte contre « des maladies comme le ver de Guinée, le trachome cécitant et l'éléphantiasis ». Ce qui « pourrait entraîner des revers inutiles pour les communautés les plus pauvres d'Afrique », lit-on dans la note transmise à la rédaction.

D'ailleurs, selon le collectif de la lutte contre les Mtn, « sur les 26 pays touchés par ces réductions d'aide, 24 sont en Afrique ». Dans ce continent, même si 17 pays ont éliminé, au moins, une Mtn, 12 autres sont en passe d'en éradiquer une au cours des trois prochaines années. Cet « exploit extraordinaire » est obtenu grâce à des « années d'action déterminée ». « Nous ne devons pas laisser des progrès aussi incroyables être réduits à néant », indique le collectif qui insiste sur la nécessité, pour le gouvernement britannique, de poursuivre son financement dans la lutte contre les Mtn. Surtout dans ce contexte de pandémie de Covid-19. « Alors que les pays africains continuent de gérer la pandémie, il est essentiel que les gouvernements nationaux puissent continuer à travailler avec des partenaires tels que le Royaume-Uni pour protéger et soutenir les personnes vulnérables sur le continent », estiment les rédacteurs de la déclaration. À leur avis, si cette mesure venait à être prise, ce serait la grande coupe budgétaire dans l'aide étrangère du Royaume-Uni destinée à l'Afrique.

Pour éviter d'en arriver aux conséquences néfastes découlant de la réduction des financements promis par le Royaume Uni pour faire face aux Mtn, le collectif engagé dans la riposte contre ces pathologies a adressé une lettre au Premier Ministre britannique Boris Johnson. L'objectif de ce courrier est de « l'exhorter à maintenir, au moins, 50 % du budget de cette année pour la lutte contre les Mtn et de s'engager à des niveaux des financements précédents, en 2022 », informe « Uniting to combat neglected tropical diseases ». Maïmouna GUEYE

A La Une: Sénégal

Plus de: Le Soleil

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X