Madagascar: Nouvelles technologies - Le numérique arrive dans la ville d'Ambilobe

Depuis hier, la ville d'Ambilobe, qui vient de souffler ses 109 bougies de son fondement le 26 mai dernier, est gratuitement ouverte sur le monde entier grace à la mise en place de hotspot Wi-Fi . La ville sucrière, autrefois oubliée, est donc devenue une ville numérique intelligente.

DÉSORMAIS, les habitants du fokontany Matiakoho, les personnels de la municipalité d'Ambilobe et ceux des bureaux de l'administration qui se trouvent dans la place historique de la ville peuvent surfer gratuitement en toute liberté sur l'internet.

Tout cela grâce aux deux bornes Wi-Fi ou hotspots installées sur ces deux endroits à l'initiative du ministère des Postes, des télécommunications et du Développement Numérique afin de permettre à la population d'Ambilobe d'accéder à l'internet gratuitement et en un seul clic. L'implantation des hotspots Wifi gratuits à Ambilobe figure parmi les cinquante-cinq objectifs dudit ministère repartis dans tout Madagascar.

Ainsi, ces deux premières zones Wi-Fi de la ville de Mahavavy couvrent chacune cent mètres de périmètre avec un maximum de deux cents surfeurs , que ce soit aux alentours du CEG Aridy Célestin dans le fokontany Matiakoho, que dans les environs du bureau de la commune urbaine d'Ambilobe, notamment les lieux les plus fréquentés de la capitale d'Ankarabe.

Pour marquer cet évènement, une double cérémonie se sont tenues dans la ville. Ayant vu la présence du ministre des Postes , des télécommunications et du développement numérique Andriamanohisoa Ramaherijaona et les autorités politico-administratives de la région Diana conduites par le Gouverneur Daodo Arona Marisiky qui ont tous officialisé la mise en place de cette hotspot dans la ville d'Ambilobe .

La première a eu lieu au CEG Aridy Célestin où le ministre a représenté le Premier Ministre qui a promis à l'établissement d'offrir une borne Wi-Fi lors de son dernier passage à Ambilobe.

À noter au passage que l'actuel locataire de Mahazoarivo, comme d'autres hauts responsables, a poursuivi , à l'époque, ses études secondaires dans cette école. Citons entre autres le Premier Ministre Ntsay Christian , l'actuel député Assimo Bruno et le Général Kassimo un officier supérieur de lagendarmerie ...

Incontournable

L'école a enfin ouvert ses sphères à la modernisation informatique.

Outre la concrétisation de cette promesse, le CEG Aridy Celestin est aussi doté de cinq tablettes pour que les écoliers puissent apprendre à se familiariser au numérique, un outil incontournable pour leur développement intellectuel dont des résultats sont attendus.

La deuxième cérémonie, un peu populaire, s'est déroulée devant le bâtiment de la municipalité d'Ambilobe où l'arrivée du haut débit est déjà effective .

Lors de cette cérémonie, tous les intervenants ont mis un accent particulier sur l'importance de la technologie numérique à l'ère actuelle. Si le Gouverneur a axé son discours sur les richesses que peut apporter cette technologie à l'endroit des élèves et les enseignants comme outil à la recherche et à l'amélioration de la qualité de l'éducation, le ministre quant à lui a souligné que la politique actuelle de l'État consiste à réduire la fracture numérique et améliorer le taux de pénétration à l'internet dans la Grande Ile. Elle vise également à favoriser l'accès aux informations du plus grand nombre pour la promotion de la culture numérique et de l'éducation numérique pour tous.

« Selon les instructions du président de la République, notre priorité consiste à mener une politique de désenclavement numérique et vulgarisation de l'internet dans tout le territoire surtout dans les zones reculées » a-t-il martelé. Et d'ajouter que cinquante-cinq bornes sont déjà opérationnelles et cette année, l'objectif du ministère sera fixé à quatre-vingt.

À noter que le CEG Aridy Célestin est le premier établissement qui a bénéficié de cette dotation numérique dans le pays.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X