Madagascar: Aviadev Africa - Les routes aériennes discutées à Antananarivo

Madagascar a été l'hôte de la cinquième Edition de l'Aviadev Africa pendant trois jours. La capacité d'adaptation du monde aéronautique était au centre des discussions.

Ravinala Airports a accueilli la cinquième édition de l'Aviadev Africa. Il s'agit d' un forum qui rassemble les spécialistes du monde aéroportuaire incluant les aéroports, les compagnies aériennes et les institutions gouvernementales impliquées dans le secteur du Tourisme, afin de discuter du développement, de l'amélioration des nouvelles routes aériennes au sein et en dehors du continent africain. L'événement s'est déroulé en ligne avec plus de mille participants en raison du contexte pandémique. La sixième édition se fera par contre en présentiel l'année prochaine et toujours à Antananarivo. Plus de quarante compagnies aériennes sont indiquées avoir participé au forum.

Du 9 au 11 juin dernier, les thèmes ont surtout été axés sur le développement des routes aériennes et la capacité d'adaptation du monde aéronautique face au changement d'environnement. Les aéroports ont été particulièrement abordés avec le thème portant sur « la compréhension des aéroports dans un avenir plus connecté, qui sera une opportunité pour l'Afrique ». Patrick Collard, directeur général de Ravinala Airports n'a pas manqué d'évoquer le développement des routes aériennes vers et au départ de Madagascar. « La Grande île est une destination touristique de premier choix. Et les aéroports en sont les portes d'entrée. Deux aéroports, celui d'Antananarivo et de Nosy be sont actuellement des infrastructures aux normes. Celui de la capitale peut désormais accueillir un million et demi de passagers, dispose d'un espace commercial de dix sept mille cinq cents m2 et une zone spéciale « Taste of Madagascar » a-t-il entre autres détaillé.

Désenclavement

Il n'a pas oublié de mentionner les autres détails techniques tels les caméras thermiques, le parking aux normes et le fait que l'aéroport d'Antananarivo soit un « aéroport green » avec 33% d'économie en énergie.

Le ministre des Transports, du tourisme et de la météorologie, Joël Randriamandranto a parlé du maintien de la destination touristique malgré le contexte de Covid-19 et fait du Tourisme une stratégie de relance économique. Il a souligné que la relance du secteur aérien et du Tourisme passe par le désenclavement par les aéroports, dont le processus est actuellement en route par le biais de nombreuses initiatives privées. D'autres sujets ont été étalés durant cette édition virtuelle du forum entre spécialistes de l'aviation civile. « Comment les équipementiers continuent à s'adapter à un nouvel environnement pour mieux servir leurs clients ». Les problématiques actuelles de l'industrie aéronautique et touristique, la relance post-Covid, le financement, les questions liées au cargo, les nouvelles technologies et l'ouverture de nouvelles routes aériennes et la création de nouveaux partenariats ont fait partie des sujets de discussion durant le forum. Plus de trois cent cinquante rencontres B to B entre participants se sont tenues durant les trois jours.

Plus de: L'Express de Madagascar

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X