Madagascar: Plus que cinq jours - Pour se faire vacciner

Il ne reste plus que cinq jours avant la fin de la campagne de vaccination à Madagascar. Les événements se précipitent donc, et on constate que les intentions se concrétisent. Un certain nombre de personnes se décident maintenant à sauter le pas et se ruent dans les centres de vaccination.

C'est une habitude si chère à nos compatriotes d'attendre la proximité de l'échéance pour accomplir la démarche nécessaire. Les autorités multiplient les incitations et essaient de faciliter cette vaccination.

La mobilisation des équipes chargées de procéder à l'injection des doses est admirable. Avant le 17 juin, fin de l'opération, cette volonté d'accueillir le maximum de volontaires sera très utile car une partie de la population aura pu se prémunir.

Plus que cinq jours : pour se faire vacciner

C'est une attitude dont l'être humain ne peut pas se défaire : se décider au dernier moment. La campagne de vaccination a commencé, il y a un mois, mais malgré les assurances des professionnels sur son utilité, les Malgaches ne se sont pas bousculés pour recevoir leur dose de Covishield.

Le ministère de la Santé n'a peut-être pas utilisé dès le début tous les canaux d'information pour faire passer son message. La mauvaise publicité faite par certains sur les risques pourtant minimes encourus a dissuadé un grand nombre de personnes. Ceux qui ont décidé de venir dans les centres de vaccination étaient donc motivés et ils l'ont fait en connaissance de cause.

Néanmoins, on a constaté que l'opération « vaccination » se faisait avec lenteur. L'idée a fait cependant petit à petit son chemin et l'envie de se prémunir contre la Covid-19 a gagné du terrain. Les explications faites par les spécialistes ont été de plus en plus probantes. Cependant, le constat qui a été fait était peu encourageant.

A l'allure où se déroulait la campagne, seule une partie des doses serait utilisée. Le chiffre de 25% du stock reçu a été avancé. La mobilisation a donc été accrue. On a décidé de constituer des équipes mobiles pour vacciner des groupes de personnes. Cette semaine, le mouvement s'est accéléré.

Des entreprises ont décidé de procéder à des opérations de vaccination pour leurs employés. A cinq jours de la date butoir où il faudra procéder à la destruction des doses restantes, la prise de conscience s'est faite. Il ne faut pas rater le coche.

Plus de: Midi Madagasikara

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X