Afrique: Conseil de sécurité - Cinq pays élus nouveaux membres non permanents

Le Gabon, l'Albanie, le Brésil, le Ghana et les Émirats arabes unis ont été élus, le 11 juin membres non permanents du Conseil de sécurité des Nations unies, à compter du 1er janvier 2022 pour un mandat deux ans. La cérémonie a eu lieu au cours de la 75ème assemblée générale de l'ONU.

Selon le décompte final du vote à l'Assemblée générale, le Ghana a reçu cent quatre-vingt et cinq voix, le Gabon cent quatre-vingt et trois, les Émirats arabes unis cent soixante et dix-neuf, l'Albanie cent soixante et quinze et le Brésil cent quatre-vingt et une voix. Comparativement aux pays élus, la République démocratique du Congo a eu trois voix tandis que le Pérou et l'Iran ont obtenu chacun une seule voix.

Le Conseil de sécurité de l'ONU est un organe composé de quinze membres, dont cinq permanents et disposant d'un droit de veto à savoir la Chine, les Etats-Unis, la France, le Royaume-Uni et la Russie. Ainsi, les cinq nouveaux élus rejoindront l'Inde, l'Irlande, le Kenya, le Mexique et la Norvège dont le mandat ira jusqu'à la fin de l'année 2022.

« Les membres non-permanents du Conseil de sécurité qui vont libérer leurs sièges à la fin de cette année sont le Viet Nam, pour le groupe Asie-Pacifique ; Saint-Vincent-et-les Grenadines, pour le groupe d'Amérique latine et des Caraïbes ; l'Estonie, pour le groupe Europe de l'Est ; et le Niger et la Tunisie pour le groupe africain », souligne le communiqué final de la 75ème session du Conseil de sécurité de l'ONU.

Le même communiqué précise que pour le groupe Afrique, trois Etats étaient en compétition pour les deux sièges, notamment la République démocratique du Congo (RDC), le Gabon et Ghana.

Notons que selon l'ONU, avant de postuler à un siège non permanent au Conseil de sécurité, chaque pays doit obtenir les voix des deux tiers des États membres présents et votants à l'Assemblée générale, soit un minimum de cent vingt et neuf voix et si, les cent quatre-vingt et treize États membres de l'ONU sont présents et votent.

« Même si, les candidats ont été soutenus par leur groupe régional et se présentent sans opposition, un scrutin formel est requis », explique le communiqué final.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X