Afrique: Institutions financières nationales - Jean-Pierre Nonault installé dans ses nouvelles fonctions

Le nouveau directeur général des institutions financières nationales par intérim au ministère des Finances, du budget et du portefeuille, Jean-Pierre Nonault, a été installé le 11 juin, par l'inspecteur général des finances, Lauric Ngouembé, au terme de la passation de services avec son prédécesseur, Constant Badia.

Nommé le 4 juin par le ministre des Finances, du budget et du portefeuille public, Roger Rigobert Andely, Jean-Pierre Nonault, est un banquier de carrière qui a passé plus de quinze ans de banque au Congo et à l'étranger. « C'est une structure de l'Etat, c'est une responsabilité autre que le privé, c'est une supervision de la finance privée qui est installée au Congo. Donc, c'est un fort challenge, c'est quelque chose qu'on vous donne pour vous honorer et vous aider à progresser », a-t-il laissé entendre.

Sans se donner de priorité, le nouveau directeur général se contente de l'état des lieux de la structure, présenté par son prédécesseur. « Un mémo a été présenté, il est sous diagnostic. La passation s'est faite aujourd'hui, nous ne pouvons pas directement passer à des solutions ou des avancées. Donc, on se donne un délai comme toute société ou administration, 100 jours ou un peu plus pour pouvoir avancer », a résolu Jean-Pierre Nonault.

Il s'est également félicité du travail accompli par le directeur général sortant pendant toutes les années qu'il a passées à la tête de la direction générale. Le nouveau directeur général des institutions financières nationales se dit, par ailleurs, homme de terrain et quelqu'un d'efficace. « Je pense que dans les prochains jours, nous aurons le temps, au cours des échanges avec les directeurs centraux et techniques, de nous faire connaissance. La première des choses que je tenais à préciser c'est que nous allons faire un travail collaboratif, il n'aura pas le sentiment d'un travail pyramidal où je serai là à imposer mon dictat. Je suis plutôt quelqu'un de collaboratif », a conclu Jean-Pierre Nonault.

Le directeur général sortant, Constant Badia , après avoir présenté l'organigramme de cette structure, s'est dit disponible à accompagner son successeur.

Selon le décret n°2010-561 du 3 août 2010, cette direction générale assiste le ministre dans l'exercice de ses attributions dans le domaine des institutions financières nationales. Elle est chargée, entre autres, de: veiller à la régulation du système financier national et à la sécurisation des dépôts des épargnants; promouvoir la modernisation, la diversification et la sécurisation des moyens de paiement ; participer à l'orientation et à la coordination des politiques relatives au système financier national.

Elle a aussi mission de: promouvoir l'extension, la diversification et l'implantation nationale des établissements de crédit et assimilés; veiller à l'application de la réglementation relative aux établissements de crédit et de microfinance, aux sociétés et intermédiaires d'assurances; assurer la promotion du secteur des assurances. Il s'agit aussi de contribuer à la mise en œuvre de la stratégie de développement du secteur financier; promouvoir la politique de collecte de l'épargne; contribuer à la lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

Tagged:

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X