Congo-Brazzaville: Durquap - lLs populations appelées au civisme face aux biens publics

Le chargé de communication du projet de Développement urbain et de restructuration des quartiers précaires (Durquap), Dan Horphet Ibiassi, a, lors d'une conférence de presse animée le 11 juin à Brazzaville, invité les populations des quartiers cibles dudit projet à respecter et conserver les outils réhabilités afin qu'elles en tirent longuement profit.

« Lors d'une descente effectuée pour apprécier la qualité des travaux et le comportement des usagers, nous avons constaté que dans certaines zones les populations s'attelaient aux actes d'incivisme. Ces derniers s'emploient à détacher les pavées pour les mettre dans leurs parcelles », déplore le chargé de communication du projet Durquap, Dan Horphet Ibiassi.

Il a de ce fait exhorté les populations de ces différents quartiers à la conservation de ces acquis qui contribuent au bien-être et au bien-vivre des citoyens. « La destruction de ces constructions doit s'arrêter. Les populations ne se rendent pas compte du privilège qui leur a été accordé à travers ces aménagements. Nous en appelons au bon sens et à l'esprit citoyen des populations qui habitent les différents quartiers de sorte à ce que celles-ci participent à l'idée de conserver ses outils le plus longtemps afin que cela serve de base de fierté réelle », a lancé Dan Horphet Ibiassi.

Au cours de ladite conférence de presse, plusieurs autres points ont été abordés. S'agissant du projet dans sa mise en œuvre, Dan Horphet Ibiassi a fait savoir que ce dernier a été prorogé sur une durée de 13 mois pour ainsi se clôturer en juin 2022. Cela permettra d'achever les travaux déjà entamés mais pas clos et de débuter d'autres, notamment la construction à Pointe-Noire du marché de Tchiniambi1 et la réhabilitation du stade Tata Loboko. Du côté de Brazzaville, il s'agira de réhabiliter l'école primaire la Sorbonne et de construire un marché à Moukoundzi Ngouaka, ainsi que d'ériger un air de jeu au quartier Sukissa.

« Sur les 13 mois accordés par la Banque mondiale, nous continuerons à exécuter les travaux. Le projet est suffisamment avancé. Les études sont essentiellement menées. Les notifications seront envoyées aux entreprises ayant remporté les différents marchés pour que sous peu les travaux commencent. Ceux-ci dureront 8 mois pour certains et un peu moins de 11 pour d'autres », a précisé le chargé de communication du projet Durquap.

Pour ce qui est des statistiques des travaux de pavage des voiries, Dan Horphet Ibiassi a signifié qu'à Sukissa 5km 72m ont déjà été pavés, à Moukoundzi Ngouaka 5km 329m, au quartier Tchiniambi1 5km 505m et enfin au quartier Mbuku 5km 602m.

Par ailleurs, concernant les gestions de plaintes, après une récente enquête faite par ladite commission, le projet a enregistré à ce jour 200 à 230 plaintes à Brazzaville et 15 à Pointe- Noire.

A La Une: Gouvernance

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X