Togo: Pas simple de trouver un consensus

12 Juin 2021

'Il y a un manque total de volonté du pouvoir d'assainir le cadre électoral', estime Jean-Pierre Fabre, le chef de l'ANC (opposition).

Il l'ai dit et même écrit au ministre de l'Administration territoriale, Payadowa Boukpessi.

Le gouvernement a mis en place il y a plusieurs mois une 'concertation nationale des acteurs politiques'. L'ANC y participe.

Ce cadre de dialogue discute des modalités d'organisation des futures élections régionales dont la date n'a pas été fixée.

M. Fabre dénonce un 'semblant de consensus' autour de l'organisation du scrutin.

Il souhaite un scrutin sécurisé qui intègre la biométrie intégrale, l'authentification du bulletin de vote par signature et une recomposition de la Commission électorale.

Toutes nos demandes vont dans le sens de la transparence et de la lutte contre la fraude, explique le leader de l'ANC.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X