Afrique du Nord: "African Lion 2021" revêt des dimensions stratégiques consacrant la stature continentale et internationale du Maroc (politologue)

Rabat — L'exercice combiné maroco-américain "African Lion 2021", qui se tient sur Hautes Instructions de SM le Roi Mohammed VI, Chef Suprême et Chef d'État-major Général des Forces Armées Royales (FAR), revêt des dimensions stratégiques qui consacrent la stature continentale et internationale du Maroc, a souligné l'analyste politique et président de l'Observatoire marocain des études stratégiques et politiques, Miloud Belkadi.

"Le choix du Maroc à ce moment précis pour mener des exercices majeurs est porteur de moult significations, en ce sens qu'il constitue une reconnaissance de la place de choix des FAR dans le système militaire international, comme il témoigne de la confiance dont elles jouissent auprès de la plus grande puissance militaire du monde, à savoir les États-Unis. Cet exercice confirme aussi l'importance du Maroc comme l'un des pays émergents et agissants dans le système international aux niveaux politique, économique et militaire", a expliqué M. Belkadi, qui était vendredi l'invité de la radio d'information marocaine "RIM Radio".

L'expert a relevé que l'"African Lion 2021" est différent des précédents exercices, notant que l'accueil par le Royaume d'un nombre si important de soldats de grands pays avec leurs armes les plus développées (terrestres, maritimes et aériennes), démontre, une fois de plus, la confiance dont jouit le Maroc et sa capacité à assurer toutes les conditions garantissant la réussite de ces exercices militaires, qui se déroulent dans le contexte de la pandémie du Covid-19.

L'organisation de ces exercices dans les régions du sud du Royaume, notamment à Mehbes, constitue, d'un point de vue politique, une confirmation de la reconnaissance américaine de la marocanité du Sahara et de la solidité des relations maroco-américaines, a-t-il ajouté.

L'analyste politique a précisé que cet exercice vise principalement à établir des ponts de connaissance et de communication entre les forces militaires participantes, à mener des exercices conjoints dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, à faire face à toute activité de groupes terroristes dans des pays africains, en particulier dans la région du Sahel et à mettre en avant l'expérience du Maroc dans le domaine de la lutte antiterroriste.

Outre les États-Unis d'Amérique et le Royaume du Maroc, la 17ème édition de cet exercice connaît la participation de la Grande Bretagne, du Brésil, du Canada, de la Tunisie, du Sénégal, des Pays-Bas, d'Italie ainsi que de l'Alliance Atlantique, en plus d'observateurs militaires d'une trentaine de pays représentant l'Afrique, l'Europe et l'Amérique.

Il englobe, en plus des formations et des simulations aux activités du commandement et des entraînements sur les opérations de lutte contre les organismes terroristes violents, des exercices terrestres, aéroportés, aériens, maritimes et de décontamination NRBC (Nucléaire, Radiologique, Biologique et Chimique).

A La Une: Maroc

Plus de: MAP

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X