Afrique: Saison Africa 2020 - "Les mamans du Congo" en concert à Paris

Dans le cadre de la Saison Africa 2020 qui se terminera en juillet, le groupe musical congolais « Les mamans du Congo » livrera un concert les 16 et 17 juin prochain au théâtre de la ville, à Paris.

Avec un répertoire essentiellement traditionnel, Les mamans du Congo chantent pour l'émancipation de la femme en général, et celle du Congo en particulier. Avec un style à la croisée des berceuses du terroir, mélodies électroniques et du hip-hop, elles s'affirment en tant que femmes et défendent un patrimoine traditionnel, sur des cadences modernes teintées de groove.

Soutenues depuis leur début par l'Institut français du Congo (IFC), c'est avec joie, sourire aux lèvres et une bonne dose d'humour que Les mamans du Congo espèrent enflammer le théâtre de la ville, les 16 et 17 juin prochains, de par leur prestance et belle mélodie. « On a hâte de chanter et danser avec le public français », a partagé le groupe sur la toile.

Outre ces deux concerts, Les mamans du Congo et le beatmaker hip-hop et house français, Rrobin, livreront huit autres concerts dans le cadre de leur tournée estivale en France. Celle-ci débutant le 12 juin pour se clore le 4 juillet. « Un grand merci à l'IFC, ainsi qu'à La Coopérative de Mai et au label Jarring Effects, sans eux ce projet n'aurait pu voir le jour. Quel bonheur et on espère que le public sera très bouillant », souhaite Gladys Samba, responsable dudit groupe.

Dans ce groupe féminin créé en 2018 à Brazzaville, par la chanteuse et percussionniste Gladys Samba, on compte également Odette Valdemar Ghaba Koubende, Argéa Déodalsy Kimbembe, Penina Sionne Livangou Tombet et Emira Fraye Milisande Madieta, la plus jeune de toutes, âgée de seulement 22 ans.

Ces cinq femmes chantent essentiellement en langues vernaculaires du Congo, le Lari arrivant en tête, une façon pour elles de prôner leur origine. Leurs chants s'inspirent des réalités du quotidien de la femme congolaise. Ceci dans le but non seulement de l'emmener à prendre conscience des obstacles liés à son épanouissement, mais aussi d'éduquer toutes les femmes du monde sur leur rôle et place dans la société.

Leur premier album, « Les mamans du Congo et Rrobin », dans lequel les chœurs s'envoûtent est une revisitation de la tradition de l'ancien royaume Kongo. Les percussions électronisées et les rythmes griment des instruments de Rrobin, apportent une touche originale et contemporaine au style musical du groupe féminin. Ngaminke, Bordel de rap, Boum... sont entre autres titres que regorge l'album. Entre voix suave pour bercer et rap pour éveiller les consciences, les propos engagés de cet opus ont su trouver la voix adéquate dans ce projet qui leur permet aujourd'hui d'effectuer une tournée en France.

En rappel, cette tournée a pu se concrétiser grâce à : la maison de disque lyonnais Jarring Effects, l'agence artistique SPRWD, la maison de production WAX-Booking, la salle de spectacle La Coopérative de Mai, l'IFC et la Fondation Orange.

A La Une: Afrique

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X