Congo-Brazzaville: Politique générale du gouvernement - Uprhem Dave Mafoula interpelle le Premier ministre

Candidat malheureux à la dernière élection présidentielle, le président du parti les « Souverainistes », Uprhem Dave Mafoula, a, au cours d'une conférence de presse animée le 12 juin à Brazzaville, scruté la situation politique nationale marquée, entre autres, par la nomination d'un nouveau gouvernement.

Le président du parti les « Souverainistes » a déploré le retard observé dans l'application des dispositions de l'article 103 de la Constitution par le Premier ministre, relatif à la présentation du programme d'actions du gouvernement devant le Parlement. « L'aptitude au commandement, c'est aussi la promptitude dans l'application des lois, textes et règlements. Nommé depuis le 12 mai dernier, nous avons du mal à admettre, un mois après, que le Premier ministre n'ait toujours pas fait sa déclaration de politique générale », a déploré Ephrem Dave Mafoula.

En effet, la présentation du programme d'actions du gouvernement par le Premier ministre est inscrite à l'ordre du jour de la 12e session ordinaire de l'Assemblée nationale qui s'achèvera le 13 août prochain. Dave Mafoula a également dénoncé la non-application de l'article 55 de la loi fondamentale sur la déclaration du patrimoine de tout citoyen élu ou nommé à une haute fonction publique pendant sa prise de fonction et la cessation de celle-ci.

Analysant la situation socioéconomique du pays, il a rappelé que le Congo faisait encore face à la vulnérabilité sécuritaire et économique, la délinquance juvénile, le chômage des jeunes et autres. « Dans un tel contexte, nous attendons du nouveau Premier ministre des aptitudes au commandement, avec l'espoir que ce dernier sera capable d'apporter une réponse institutionnelle, économique, sociale et régalienne, incarnant ainsi le retour de l'Etat au service des Congolais. L'autorité de l'Etat est affaiblie dans ce pays depuis de nombreuses années, il va falloir la rétablir », a estimé Uprhem Dave Mafoula, dénonçant également un effectif pléthorique du gouvernement Makosso.

S'abstenant de se prononcer sur sa participation à un quelconque gouvernement, Uprhem Dave Mafoula a donné son point de vue sur la nomination du porte-parole de l'Union panafricaine pour la démocratie sociale (Upads), Honoré Sayi, au poste de ministre de l'Energie et de l'Hydraulique. Il dit ne pas comprendre la frontière idéologique entre le Parti congolais du travail (PCT) et l'Upads qui se proclament de la social-démocratie. « Avec l'acte qui vient d'être posé par le président de la République en nommant le ministre Sayi, je crois que c'est un parti social-démocrate qui est allé chercher le personnel dans un notre parti social-démocrate. Ce n'est ni une ouverture ni un débauchage. Cet acte est une réconciliation entre les deux partis qui prouve que l'Upads est au pouvoir », a déclaré Uprhem Dave Mafoula.

Notons que cette conférence de presse a été également une occasion pour l'orateur de présenter sa nouvelle ligne politique intitulée : « l'ambition tranquille ». Elle s'inscrit dans le cadre de la poursuite de son projet de société présenté lors de la dernière élection présidentielle dénommée : le Contrat présidentiel. « Cette ambition tranquille n'est pas autocentrée, elle sera attentive à la souffrance de tous ces Congolais dont le quotidien est à peine vivable », a conclu celui qui est arrivé en 5e position au terme de la dernière élection.

A La Une: Congo-Brazzaville

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X