Afrique: Amicaux FIFA - Nul inespéré de la RDC face au Mali

C'est une équipe des Léopards différente de celle qui a perdu face aux Aigles de Carthage de la Tunisie qui a fait face aux Aigles du Mali pour un deuxième match amical Fifa. C'est en dépit d'une prestation loin d'être appréciable que les joueurs d'Hector Cuper ont obtenu un résultat à égalité d'un but partout.

Les Léopards de la République démocratique du Congo s'en sont sortis par un résultat d'égalité d'un but partout, le 11 juin, au stade Radès à Tunis, face aux Aigles du Mali, en deuxième match amical Fifa. Pour ce match, le sélectionneur Hector Cuper a titularisé le gardien de but Joël Kiassumbua, et en défense, le capitaine Marcel Tisserand associé à Inonga Baka dans l'axe, Gédéon Kalulu à droite et Fabrice Nsakala à gauche. Pelly Ruddock Mpanzu et Miché Mika ont été chargés de la récupération, et devant eux Paul-José Mpoku dans l'animation de jeu, et sur les côté Lilepo Makabi à droite et Jonathan Bolingi à gauche. Walter Bwalya a honoré sa première sélection. L'on note que c'était un autre « onze » national par rapport à celui du premier match contre la Tunisie, rencontre perdue par zéro but à un. En effet, seuls Marcel Tisserand, Fabrice Nsakala, Pelly Ruddock Mpanzu étaient titulaires au coup d'envoi du premier match.

Les Léopards n'ont presque pas existé face aux Aigles maliens conduits par le sélectionneur Mohamed Magassouba. Dès la troisième minute, les joueurs d'Hector Cuper ont encaissé par le biais de Kalifa Coulibaly de Nantes en France. A la fin de la première période, la possession de balle a été de 44 % pour les Congolais et 56% pour les Maliens, extrêmement dominateurs dans le jeu. Les Léopards n'ont pas réussi à rentrer dans le match. C'est à la défense qu'est revenu le poids du match, avec un Marcel Tisserand assez véloce, et le gardien de but Joël Kiassumbua qui a sorti des parades d'une autre planète pour éviter aux siens de sombrer au cours de ce match.

En deuxième période, Hector Cuper, avec à ses côtés Dauda Lupembe, a effectué des changements, avec les rentrées de Mukoko Amale, Chadrac Akolo, Fabrice Ngomba Luamba, Samuel Moutousamy, et Ben Malango. Mais le Mali a continué à garder la mainmise sur le jeu. C'est contre le cours du jeu que Ben Malango a égalisé de la tête à la 86e minute, sur une balle arrêté de Moutsousamy, pour nul inespéré des Léopards. Mais ce résultat est certainement frustrant pour les Maliens. Les Aigles espéraient une victoire après la défaite armes à la main (zéro but à un) contre les Fennecs d'Algérie lors de leur premier match de cette trêve Fifa.

Les analyses vont bon train après ces deux premiers matchs des Léopards de l'ère Cuper. Pour certains, beaucoup des joueurs ne méritent plus la sélection de la RDC qui a fait montré d'un déficit criant en termes d'engagement et de métier dans la récupération. D'autres analystes sportifs appellent à un renforcement des Léopards avec des binationaux que l'on doit convaincre comme Wan Bissaka de Manchester United, Christopher Nkunku de Leipzig, Landry Dimata de l'Espanyol de Barcelone qui a du reste fait état de son désir d'évoluer pour le pays d'origine de ses parents.

Rappelons que pour diverses raisons, plusieurs cadres et d'autres joueurs n'ont pas fait partie de l'équipe au cours de ce stage de deux semaines dans la capitale tunisienne, entre autres, Neeskens Kabeno, Chancel Mbemba, Yannick Bolasie, Arthur Masuaku, Christian Luyindama, Yoane Wissa (blessé), Jackson Muleka, Merveille Bope Bokadi. Présent à Tunis, Giannelli Imbula n'a pas joué une seule minute, n'étant certainement pas en forme, lui qui attend l'ouverture de la saison 2021-2022 pour grappiller du temps de jeu à Portimonense en D1 portugaise après plusieurs mois sans club. Il faut souligner que les Léopards ont donc entamé, avec ce stage, la préparation des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022. La RDC est dans le groupe J avec la Tanzanie, le Bénin et Madagascar. La première journée est prévue pour septembre contre la Tanzanie.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X