Congo-Brazzaville: Patrimoine national - Récupération du site d'embarquement des esclaves de Loango

Pierre Mabiala et Dieudonné Moyongo, respectivement ministre d'Etat, des Affaires foncières et du Domaine public et ministre de la Culture et des Arts, ont procédé le 10 juin à la démolition de la clôture érigée illégalement sur la baie de Loango par un Franco-Camerounais, Bastian Descours.

Les ministres Pierre Mabiala et Dieudonné Moyongo ont fait démolir le mur construit sur la route des esclaves abritant l'ancien port d'embarquement des esclaves sur la baie de Loango, dans le département du Kouilou. Un mur qui recouvre un terrain d'une superficie de 9923 mètres carrés. L'usurpateur en a acheté à deux millions de francs CFA auprès d'un autre sujet étranger. En plus de la clôture, ce dernier a également fait construire dans ce site deux maisons à usage commercial que les deux membres du gouvernement ont transformé en bâtiments publics.

Par cette action, le ministre Pierre Mabiala a rappelé que la route des esclaves de Loango est un endroit chargé d'histoire. Cet acte de démolition symbolise l'expression de la puissance publique, c'est-à-dire de l'Etat qui est venu récupérer son bien. L'Etat est donc venu rentrer dans tous ses droits, parce que l'on ne doit pas ignorer que les biens du domaine de l'Etat sont inaliénables. Ces biens sont donc interdits de toute appropriation privée. Un privé ne peut pas se permettre d'acquérir par quelques modes que ce soient les biens du domaine de l'Etat.

«Le principe dit que celui qui a construit sur un terrain appartenant à autrui, ce dernier a construit pour autrui. Il s'agit là d'une emprise maritime. Mon collègue de la Culture et moi, nous sommes venus dans ce site en vue d'appliquer les prescrits de la loi. Même si cette acquisition pourrait être couronnée par une immatriculation où il y a un titre foncier, tout cela ne veut absolument rien dire devant la domanialité publique. Même après la durée des siècles, l'Etat peut toujours récupérer sa propriété immobilière », a signifié le ministre Pierre Mabiala.

L'ancien port d'embarquement, point de rassemblement des esclaves de Loango, est l'un des plus importants sites du Golfe de Guinée par lequel des milliers d'esclaves ont été embarqués dans les bateaux et transportés directement pour les Amériques. L'importance culturelle de ce site est jusqu'à nos jours perceptible à travers les manguiers et autres vestiges historiques qui s'y trouvent rappelant ainsi la nostalgie des êtres chers arrachés à l'affection des siens.

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X