Cote d'Ivoire: Trois soldats tués à la frontière avec le Burkina faso

Attaque terroriste à Kafolo et Tehini

Un véhicule de l'armée a sauté sur un engin explosif improvisé ce samedi 12 juin. Trois soldats ont été tués, selon le chef d'état-major général des armées, le général Lassina Doumbia. Ça s'est passé à Téhini, dans la nuit de samedi à dimanche, dans la zone où un soldat ivoirien est déjà décédé en début de semaine, après une attaque jihadiste.

Le bilan fourni par l'état-major de Côte d'Ivoire indique trois morts et quatre blessés évacués et pris en charge. Pour le haut commandement ce qui est arrivé est une « attaque complexe ».

Selon la version de l'armée, ce samedi 12 juin vers 19h, une patrouille de l'armée était en reconnaissance quand un des véhicules de transport de troupes a sauté en roulant sur un engin explosif improvisé dissimulé qui s'est déclenché au passage des véhicules.

Lundi dernier un autre soldat est mort à Tougbo, toujours dans la même zone. En une semaine, ce sont donc quatre soldats ivoiriens qui ont trouvé la mort au nord-est du pays, à proximité de la frontière du Burkina Faso. Il y a un peu plus de deux mois, le 29 mars précisément, deux attaques avaient déjà visé les forces de défense ivoiriennes toujours dans le nord,

Ce jeudi 10 juin, le Premier ministre ivoirien Patrick Achi inaugurait à Jacqueville l'académie internationale de lutte contre le terrorisme en présence du ministre français Jean-Yves Le Drian. Les responsables sécuritaires ivoiriens sont préoccupés par ces attaques répétées. Ils devraient se réunir « pour comprendre au moins ce qui s'est passé » nous a confié une source bien informée.

Plus de: RFI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X