Afrique: Invité du G7, l'Afrique du Sud a voulu porter la voix du continent au sujet des vaccins

Le président Cyril Ramaphosa a regretté que l'Union africaine n'est pas été invitée au sommet, mais il a dit sa satisfaction d'avoir « pu faire passer notre message ». Le chef de l'État sud-africain a salué les engagements du G7 : la levée de toutes les barrières sur les exportations de vaccins, le don de 5 millions de doses à l'Union africaine d'ici la fin de l'été. Il estime aussi avoir obtenu des progrès sur la question de l'accès équitable aux vaccins.

Sans relâche, l'Afrique du Sud et l'Inde demandent la levée des brevets sur la propriété intellectuelle. Soit donner accès à la formule des vaccins pour en produire davantage partout dans le monde. Sur ce sujet, Cyril Ramaphosa estime avoir marqué des points devant les pays du G7.

« Nous avons obtenu l'engagement que les négociations doivent se poursuivre devant l'OMC et nous en sommes plutôt satisfaits. Notre proposition a maintenant reçu le soutien de plus de 100 pays. Je pense que nous avons fait des progrès en permettant aux négociations d'avoir lieu. »

En réalité, les pays de l'OMC avaient déjà accepté mercredi dernier d'engager des discussions sur le sujet. Les pays du G7 ont soutenu cette dynamique. Le président français Emmanuel Macron a souligné le rôle joué par l'Afrique du Sud dans ces négociations.

« Je veux vraiment saluer le leadership de l'Afrique du Sud et de l'Inde, qui ont fait une proposition forte et que nous avons retravaillé à plusieurs. Les discussions qui viendront dans les toutes prochaines semaines à l'OMC sont absolument essentielles à cet égard, C'était l'urgence et je crois que cette réaction est salutaire, elle doit maintenant être suivie de tous les actes en conformité avec ces engagements. »

À l'issue du G7 Cyril Ramaphosa estime avoir été entendu. Le sera-t-il à l'OMC où 164 pays sont représentés ?

Plus de: RFI

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X