Afrique du Sud: Doutes sur deux millions de vaccins Johnson & Johnson

le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa

L'Afrique du Sud doit mettre de côté 2 millions de doses du vaccin Johnson & Johnson. Plusieurs millions de doses de ce vaccin ont été contaminées par les composants d'autres vaccins dans une usine de Baltimore aux États-Unis. Au moins 60 millions de doses doivent être jetées, selon les autorités américaines.

Il y a quelques mois encore, le vaccin Johnson&Johnson était la lumière au bout du tunnel. Grâce à un partenariat, le vaccin américain est assemblé et mis en flacon localement, à Port-Elizabeth dans l'usine du géant pharmaceutique Aspen.

Des doses qui ne sortiront pas de l'entrepôt : 2 millions de vaccins sont soupçonnés d'avoir été contaminés et pourraient être jetés à la poubelle. L'autorité sud-africaine de régulation des produits de santé devrait bientôt rendre son avis.

En guise de compensation, un lot de 300 000 doses seront importées des États-Unis pour cause d'urgence sanitaire. L'Afrique du Sud n'a vacciné que 3% de sa population cible et le pays est entré dans sa troisième vague épidémique.

« C'est un pas en arrière dans notre programme de vaccination », a reconnu la ministre de la Santé par intérim. Ce nouveau retard et ce possible gaspillage est aussi un coup dur pour le continent. Johnson&Johnson a promis 400 millions de doses à l'Union africaine.

Après le fiasco du vaccin AstraZeneca, revendu par l'Afrique du Sud, car jugé pas assez efficace face au variant local, le pays subit donc un nouveau revers dans sa campagne vaccinale

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X