Afrique de l'Ouest: Journée de redevabilité du Conseil régional du Sahel - Plus de 3 milliards F CFA injectés dans le développement

Cette infrastructure scolaire a été réalisée par le Conseil régional du Sahel.

Le conseil régional du Sahel a organisé sa deuxième journée de redevabilité, le vendredi 11 juin 2021 à Dori.

Il ressort que des échanges de septembre 2019 au 31 mai 2021, plus de trois milliards F CFA ont été investis dans le développement socioéconomique de la région du Sahel.

Dans l'optique de rendre compte de sa gestion et faire preuve de bonne gouvernance, le conseil régional du Sahel a organisé sa deuxième journée de redevabilité, le vendredi 11 juin 2021 à Dori. Pour ce faire, les activités passées à la loupe par l'ensemble des conseillers régionaux a concerné la période de septembre 2019 au 31 mai 2021. A en croire le président du conseil régional du Sahel, Hamidou Dicko, 3 007 492 527 milliards FCFA ont été mobilisés par l'Etat, le Fonds minier de développement local (FMDL), la société minière IAMGOLD/Essakane S.A. Pour les activités réalisées ou en phase de finition, il a fait savoir que 2 652 703 862 milliards FCFA ont été injectés dans les domaines de l'aménagement du territoire, de la gestion du foncier, de l'environnement et des ressources naturelles, de la santé et de l'hygiène. A cela s'ajoutent les domaines de l'éducation, l'emploi, la formation professionnelle et de l'alphabétisation entre autres.

« Nous avons construit 12 villas de type F3 et 2 autres de type F4 et réalisé des travaux de restauration du couvert végétal sur une superficie de 100 hectares. Puis, nous avons acquis 47 moulins au profit des femmes de la région du Sahel et 4 ambulances pour autant de districts sanitaires. Sur le plan éducatif, 30 salles de classe ont été réalisées au profit des lycées et collèges dans les chefs-lieux de province du Sahel », a expliqué le président du conseil régional du Sahel. Quant aux activités prévues ou engagées non réalisées, M. Dicko a précisé que 354 788 665 millions FCFA ont été mobilisés mais pour diverses raisons, les actions entamées sont toujours en cours d'exécution.

Plus d'un milliard FCFA à investir en six mois

Pour les perspectives du second semestre de 2021, Hamidou Dicko a affirmé que 1 583 063 869 milliard F CFA est prévu pour être investi pour booster le développement socioéconomique de la région du Sahel. A cet effet, il a signifié que ce sont les secteurs sociaux qui ont été retenus. En clair, il a indiqué qu'il est prévu des études de faisabilité pour l'aménagement de 83 km de pistes rurales dans la région du Sahel. « Nous prévoyons réhabiliter et équiper 4 unités de transformation de lait et normaliser l'unité de néonatologie du centre hospitalier régional de Dori. En plus, nous envisageons construire et équiper un village artisanal à Dori ainsi que 4 forages pastoraux alimentés par l'énergie solaire », a décliné les réalisations à venir.

De l'avis du gouverneur de la région du Sahel, le colonel-major Salfo Kaboré, le Burkina Faso s'est engagé depuis plusieurs décennies dans un processus de décentralisation. Cette dynamique, a-t-il ajouté, a conduit à l'adoption en 2004, de la loi N°055-2004/AN du 21 décembre 2004, portant Code général des collectivités territoriales au Burkina Faso et la communalisation intégrale du pays à l'issue des élections municipales de 2006. C'est pourquoi, il a souligné que le Code général des collectivités territoriales stipule que « la décentralisation consacre le droit des collectivités territoriales à s'administrer librement et à gérer des affaires propres en vue de promouvoir le développement à la base et de renforcer la gouvernance locale ».

Selon lui, cette approche du développement a pour intérêt de rapprocher les populations de l'administration. « Tout cela passe par une gouvernance vertueuse des affaires locales. Et cette recherche de gestion transparente des affaires locales oblige l'administration à rendre régulièrement compte aux populations, de sa gestion », a-t-il insisté. Pour finir, il a estimé que cette deuxième journée de redevabilité organisée par le conseil régional du Sahel, lui offre une opportunité ainsi qu'aux populations, de discuter sans barrière aucune, des questions de développement propre à cette partie du Burkina Faso.

A La Une: Burkina Faso

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X