Madagascar: Musique vivante - La caravane Rajery sillonne les routes

La première semaine de la caravane Rajery a porté ses fruits. Cap sur le Grand Est. Entre Toamasina et Andasibe, le prince de la valiha malgache ne chôme pas.

Pour l'équipe de Rajery, le coup de départ a été lancé depuis la semaine dernière. La caravane a sillonné le Grand Est de la Grande Île. Joignant l'utile à l'agréable, la bande à Rajery a incité les jeunes, particulièrement les étudiants, à la sensibilisation et à la protection de l'environnement. La sauvegarde du patrimoine culturel de Madagascar est le mot d'ordre de Rajery et son équipe pour cette première partie du périple d'une semaine dans la localité de Toamasina et d'Andasibe.

Comme prévu, les rencontres et les échanges culturelles ont abouti à des prises de sons et d'enregistrements des patrimoines vivants de la musique betsimisaraka. Effectivement, ils ont commencé à procéder au collectage et à l'archivage de la musique malgache. Par ailleurs, Berthon Valiha et Mama Zily ont été les premiers à participer activement à cette initiative de collecte et d'archivage des patrimoines musicaux avec l'Ifm Madagascar. Dans la même foulée, son public a bénéficié d'une initiation à la valiha et des mini-concerts avec Jacquis Randria et Tahina Carine. Cette semaine, La caravane continue son périple à Fianarantsoa et Toliara.

Angaredona. Malgré le contexte sanitaire actuel, l'initiateur du festival Angaredona, ne lésine pas sur ses efforts pour organiser la prochaine édition de ce festival destiné à la musique vivante. La semaine dernière, Rajery et ses complices de scène ont également créé le comité d'organisation du Festival Angaredona 16ème édition qui se tiendra à Toamasina au mois d'Octobre 2021, si la situation le permet. Rajery et consorts reprendront donc le chemin de l'unique festival de musique vivante de la Grande île. Fidèle à la philosophie du festival, l'idée est de promouvoir la diversité et les échanges culturels en proposant une programmation riche et diversifiée. Avec Rajery définitivement convaincu que la culture est une force et non pas un « simple facteur de développement », le festival Angaredona ne change pas de fusil d'épaule. Un univers de musiques issues de diverses régions de Madagascar enflammera les scènes à coup de vent. Rythmé par la diversité des styles musicaux tels que le bà gasy, le folk malagasy, le salegy, le mangaliba, le maloya, le tandonaka... .

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X