Madagascar: Infrastructures routières - La RN13 réhabilitée sous forme HIMO

Une portion de la Route nationale 13 reliant Ihosy à Tolagnaro sera réhabilitée sous forme de haute intensité de main d'œuvre (HIMO). L'annonce a été faite par le président de la République, Andry Rajoelina.

La route entre Betroka et Ambovombe, environ 275 km, sera réhabilitée sous forme de Haute intensité de main d'œuvre (HIMO). Le président de la République, Andry Rajoelina, au premier jour du colloque régional pour l'Emergence du Sud, a parlé de recrutement allant jusqu'à 50 000 hommes et femmes pour réaliser les travaux de réhabilitation de cette portion de la RN13. « La réhabilitation de la RN 13 fait partie de mes défis majeurs. Et je réitère ici que les travaux de réhabilitation de cette route commenceront cette année. Mais il faut voir grand. Et pour ce faire, nous allons mobiliser dix mille, vingt mille, voire cinquante mille individus issus des régions du Sud, une importante main d'œuvre, pour contribuer aux travaux » a indiqué le président de la République, Andry Rajoelina.

Un projet qu'il a étalé durant les ateliers de réflexion avec les deux gouverneurs, les parlementaires d'Anosy, Androy et d'Atsimo Andrefana, des opérateurs locaux et des membres de la société civile Les travaux de réhabilitation et d'entretien consisteront à du bitumage, de la mise en place de routes pavées et du cloutage. Ce sera ainsi une grande première en matière de travaux publics de les réaliser à l'aide d'une importante main d'œuvre. Le président a rappelé qu'il n'y a plus que 15000 km de routes bitumées sur les 50 000 km existantes depuis l'indépendance, alors que les routes constituent des garants du développement et surtout pour le Sud qui est resté isolé.

Le financement de ces gigantesques travaux sous forme HIMO sera assuré par les fonds propres de l'État si les financements ne sont pas disponibles à temps de la part des bailleurs. La portion Ihosy-Betroka sera en revanche financée sous financement propre de l'État et 9 milliards ariary sont disponibles pour les travaux de réhabilitation de « points- à -temps », envisagés pour cette année. Il a souligné que les bailleurs de fonds ne peuvent appuyer que le financement de 100 km par an alors que 1190 km sont nécessaires à réhabiliter pour relier les districts de Madagascar.

Routes environnantes

La réfection de la RNS13 reliant Ambovombe à Tolagnaro est annoncée débuter au mois d'octobre. Le projet est à la phase d'appels d'offres. Le ministre des Travaux publics et de l'aménagement du territoire, Hajo Andrianainarivelo a reconnu que le projet a accusé du retard. « Le dernier entretien de cette portion de route date de 1994. Des grands changements ont été apportés dans la configuration de la route avec 6m de largeur et 1, 25 m d'accotements. La Banque européenne d'investissements (BEI) dans le projet de Modernisation du réseau routier, a financé ces travaux de réhabilitation, de la RNS13 et de la RN6, à hauteur de 235 millions d'euros dont 110 millions sous forme d'emprunt et 4, 8 millions d'euros de la part de l'État malgache » a-t-il détaillé.

Le pont de Manambaro, qui s'est effondré au début d'année, sera remplacé par un nouveau pont. D'autres petits ponts seront également mis en place sur ce tronçon, tels qu'à Andranomainty et à Ranopiso. Pour les deux routes nationales permettant de rejoindre le sud, et permettant au sud du pays de s'ouvrir sur le reste du pays, la RNT 12A et la RN10 seront également réhabilitées. Une requête de financement pour la réhabilitation de la RN10 a déjà été soumise auprès du Board de la Banque mondiale. 200 millions de dollars seront prévus être consacrés au bitumage de la portion Andranovory à Ampanihy, prévu au mois de mai 2022. À l'Est, la RNT12A reliant Tolagnaro à Vangaindrano, dont des travaux de réhabilitation ont été entamés depuis 2014, est annoncée connaîtra également un lifting. Une route longue de 42 km reliant Masihanaka à Vangaindrano sera réhabilitée et deux ponts, au niveau d'Ebakika et de Manabondro seront mis en place pour remplacer les actuels bacs.

Connectivité

150 Km de routes secondaires prioritaires au sein des trois routes nationales seront également priorisées. La mise à disposition d'engins de travaux publics aux gouvernorats a été soulignée comme une grande nouveauté pour l'émergence des régions. 479 millions de dollars seront utiles pour ces grands projets routiers dont 14 millions pour les réparations ponctuelles des chaussées et 320 millions de dollars pour le bitumage. Il a été par ailleurs souligné que la réhabilitation de ces routes devra créer de la richesse pour les populations et communautés riveraines.

Plus de: L'Express de Madagascar

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X