Madagascar: Cisco Tana-ville - Coup d'envoi de l'EPS pour le BEPC

Les épreuves d'éducation physique et sportive du BEPC débute ce jour dans la circonscription scolaire de Tana-ville. Plus de vingt-six mille candidats passent l'examen, cette année.

Dans la circonscription Tana-ville, les candidats au BEPC vont passer les épreuves du BEPC à partir de ce jour. L'EPS sera particulière cette année puisque l'épreuve collective sera théorique pour les candidats. « Cette année, l'important est de réduire au minimum les contacts entre les candidats. Les épreuves collectives et individuelles seront effectuées par le candidat qui aura le choix. Pour les candidats au BEPC dans le Cisco Tana-ville, l'épreuve commencer le 14 juin et s'achève le 2 juillet », explique Lalaina Ramananantony, Chef Cisco de Tana-ville.

Dans la circonscription d'Antananarivo Renivohitra, vingt-six mille neuf cent quatre vingt-et-un candidats passent l'examen du BEPC cette année. Les convocations ont été distribuées aux élèves quelques semaines avant l'épreuve. « Les convocations sont entre les mains des candidats depuis la semaine dernière. Pour affronter les épreuves, il suffit que les candidats apportent la convocation et les autres pièces », explique le Chef Cisco de Tana. En cas d'oubli des convocations au BEPC, des solutions seront avancées par les responsables au niveau de la CISCO et au niveau des centres d'examen. « Nous allons faciliter au maximum le déroulement de chaque épreuve. En cas d'oubli de la convocation, le candidat devra présenter des pièces justificatives, la carte d'identité scolaire. Le nom du candidat sera vérifié sur la liste en notre possession », enchaine-t-il. Trois centres seront dédiés aux épreuves d'éducation physique et sportive. Il s'agit des centres Alarobia, Ankatso et Ampefiloha.

Longue préparation

Certains candidats se sont déjà impliqués dans la révision et la préparation physique malgré les circonstances sanitaires dans le pays. « Mes parents m'ont encouragée à me préparer pour l'épreuve d'éducation physique est sportive. Depuis le mois de décembre, je me suis entrainée au stade Alarobia le week-end », explique Kenziah Mioty, une candidate à l'examen du BEPC. L'épreuve collective étant théorique cette année, Kenziah s'y est préparée. « Nous avons reçu toutes les leçons pour la théorie. Je n'ai pas de difficulté particulière par rapport à cette matière. Je suis prête pour affronter cette épreuve », enchaîne-t-elle. Pour les parents de Mioty, cette matière, même facultative, est importante. « Ma fille a choisi de passer l'épreuve individuelle, la course de 60 m. Je pense qu'elle a révisé 90% des cours. Nous essayons de la soutenir mentalement et physiquement par rapport à cette première matière de l'examen », indique la mère de Mioty. Le nombre de candidats a observé une légère baisse par rapport à l'année dernière avec vingt-sept-mille-sept-cent-quatre-vingt-dix-neuf.

Plus de: L'Express de Madagascar

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X