Mali: Feuille de route chargée pour le nouveau gouvernement

L'Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) se prépare à lancer une grève à partir du lundi 17 mai 2021. (Photo d'archives)

Bamako — Le nouveau Premier ministre de transition malien a réuni son gouvernement pour la première fois dimanche en lui assignant une feuille de route très chargée à remplir dans un temps compté avant des élections censées ramener les civils au pouvoir en février 2022.

Choguel Kokalla Maïga, à la tête d'un gouvernement dominé par les colonels auteurs de deux putsch en neuf mois, a reconnu la gravité d'une "période des plus critiques de notre histoire contemporaine".

M.Maïga, nommé à son poste par le colonel Assimi Goïta, homme fort du Mali depuis août 2020 et désormais président de transition, a fixé pour priorités à son gouvernement "l'amélioration de la sécurité, les réformes politiques et institutionnelles, l'organisation d'élections crédibles" ou encore la prise en compte des demandes sociales.

Il prend ses fonctions alors que le pays fait face depuis des années à des violentes terroristes et des violences de toutes sortes. La crise sécuritaire va de pair avec de graves crises politique et sociale.

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X