Sénégal: A Vélingara Ferlo, l'exploitation forestière nourrit les conflits entre transhumants et autochtones

Vélingara Ferlo — L'exploitation forestière représente l'une des plus grandes contraintes dans l'arrondissement de Vélingara-Ferlo, où elle contribue à la résurgence des traditionnels conflits entre transhumants et autochtones, indique Cherif Bocar Sy, responsables des projets et programmes du centre d'études de recherche et de formation en langues africaines (CERFLA).

L'exploitation forestière entraine une multiplication des fours de charbon, des hameaux en même temps qu'elle favorise le processus d'installation des grands agriculteurs, a-t-il dit lors d'un atelier d'élaboration d'une convention locale pour la commune de Vélingara Ferlo.

Tous ces facteurs multiplient les conflits traditionnels qui éclataient entre transhumants et autochtones.

Selon lui, cette situation a amené le conseil municipal à solliciter le CERFLA en vue de trouver une solution à cette épineuse question.

Plus de: APS

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X