Afrique: Paiements des services relatifs au Vih-SIDA - Le Cameroun et Onusida en phase

Avec le représentant de cette institution jeudi dernier, le ministre des Finances a salué les facilités accordées.

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze a reçu jeudi dernier, la directrice pays du Programme commun des Nations unies sur le Vih-Sida (Onusida) pour le Cameroun, Savina Ammassari. Les deux hôtes ont échangé sur divers sujets relatifs à la lutte contre cette pandémie dans notre pays. « Onusida a collaboré étroitement avec le ministère des Finances pour supprimer les paiements directs et indirects pour les services relatifs au Vih et ensemble, nous avons mis en œuvre la directive ministérielle du ministre de la Santé d'avril 2019 qui a supprimé ces paiements. Ce n'était pas facile parce qu'il fallait trouver le budget domestique pour investir dans cette importante initiative. Aussi faire arriver les financements à temps dans les formations sanitaires. Mais nous avons réussi », a indiqué Savina Ammassari.

Au terme de la première année d'exécution de cette directive ministérielle, le bilan est satisfaisant. Car l'on constate, d'après la directrice pays, un accroissement très important de l'accès aux services, notamment les dépistages, l'examen de charge virale, les consultations, et même la première visite prénatale qui est désormais gratuite, «parce que nous voulons que toute femme enceinte fasse un test de dépistage à la première consultation pour que si elle est testée positive, elle puisse être toute de suite mise sous traitement. Ce qui permet de prévenir la transmission mère-enfant», a expliqué l'hôte du Minfi. En conclusion, les deux parties ont convenu de ce que cette initiative à laquelle a fortement participé les ministères des Finances, de l'Economie et naturellement de la Santé, est une excellente initiative qui a reçu l'aval des plus hautes autorités de l'Etat. « Elle a eu un impact très important et le Cameroun est donc vu comme un pays précurseur et comme un exemple à suivre », a conclu Savina Ammassari.

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 130 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.

X